AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   Mar 28 Juin - 11:04

    Evie avait eu une dur journée, entre les cours qu’elle suivait et dont elle n’arrivait pas à s’intéressée et les gens qu’elle croisait qu’elle n‘appréciait pas tous, elle n’avait qu’une envie rejoindre sa salle commune et plonger dans son lit pour s’endormir et rejoindre le monde qu’elle c’était créer celui de ses rêves. La jaune revenait d’un cours de soin au créatures magique, elle avait donc du traverser le parc pour rejoindre la grande salle. Elle n’avait aucune envie d’aller dîner. Elle préférait être seul comme toujours.

    Ses livres dans les mains et son sac sur les épaules elle entra dans la hall d’entré et songea à sa mère. Ou pouvait-elle bien être à présent ? La jeune fille lui en voulait énormément d’être partie sans laisser de trace. Elle avait vu son père sombrer dans le désespoir et avait toujours essayé de le consoler en oubliant son propre mal être. Même ici parfois elle faisait comme ci tout allait bien et pourtant c’était loin d’être le cas.

    Elle aperçut alors Dragomir Mulciber, un Serpentard qui lui en faisait voir de tous les couleurs. Elle pria pour qu’il ne la voit pas mais c’était trop tard, elle eut soudain envie de faire demi-tour histoire d’évité le vert. Elle le trouvait pourtant très beau mais il n’avait que ça en lui. Ce devait être la seule qualité qu’il avait. Elle se rappelait de sa troisième année ou elle avait rencontré le garçon. Il ne l’aimait pas parce qu’elle était née moldue. Du coup c’était comme ci elle devait le payer au prix fort. Pourtant elle avait beau être née moldue la magie ne faisait qu’un avec elle et son père était fier même s’il ne le disait que très rarement.

    Elle aurait aimé pouvoir disparaître ou rétrécir à tel point qu’on ne la remarque pas, qu’il ne la remarque pas. Elle ne répondait pas souvent à ses attaques et préférait le silence plutôt qu’autre chose elle se disait qu’il se lasserait peut être de ne pas la voir réagir. Aujourd’hui pourtant , elle était déjà en colère et été prête à lui lancer ses quatre vérité à la figure pourtant elle espérait qu’il la laisse passer sans faire d’histoire d’ailleurs elle passa près de lui le regard noir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   Dim 3 Juil - 18:45

Une journée banale, chiante et longue à n'en plus finir. Voilà ce à quoi ressemblait une belle journée ensoleillée pour Mulciber. Le Serpentard ne s'était pourtant présenté qu'à deux de ces cours, mais déjà ces deux heures perdues avaient été de trop pour son moral. Pourquoi perdre son temps en cours lorsque l'on peut l'utiliser à réellement se perfectionner en magie ? Ce fut, à n'en pas douter, la réflexion qu'eut notre vert et argent en se levant ce matin. Car celui-ci réinvestit ces heures perdues par de l'entraînement intensif, tant au niveau magique que physique. Pourtant, Dragomir ne s'attendait pas à recevoir de retenue, ce dernier ayant choisi, non sans raison, de rater ses deux cours de potions de l'après-midi. Son enseignant était le directeur de sa maison et, qui plus est, l'appréciait énormément par son talent en sortilège de même que la relation qui le liait à son paternel. Si Dragomir avait souhaité recevoir une retenue, il aurait plutôt choisi de rater son cours de métamorphose du matin. Toutefois, il était bien placer pour savoir que mieux valait éviter d'emmerder la directrice des Gryffondors par des absences si l'envie d'une retenue ne nous tentait pas.

Ce fut donc un Serpentard légèrement ennuyé, mais en pleine forme, qui fit son entrer dans le Hall d'entrée de l'école. Aussitôt, il se fit rapidement accoster par quelque uns de ses amis et bientôt notre cher Serpentard ne se retrouva plus tout à fait seul. Voilà une des raisons fondamentale qui menait Mulciber à préférer s'entraîner pendant le temps alloué au cours plutôt qu'en dehors de celui-ci. La deuxième raison fondamentale se situait juste derrière lui; quelques filles, ou plutôt un troupeau, tout dépendamment de la façon d'interpréter de chacun, observait intensivement le vert et argent. Quelques-unes lui jetaient un regard noir, tandis que d'autre semblaient énervées. Dreg ne leur prêta qu'une infime attention, qu'un regard ennuyé souligner d'un sourire moqueur et quelques peu sarcastique. Depuis peu, le Serpentard avait créé de la discorde parmi les Serdaigles en volant les petites amies de certains et en trompant celles-ci avec d'autres. Bref, ce n'avait été qu'une histoire banale qui avait tourné au drame pour certaines d'entre elles. Pourtant, Dragomir s'était bien amusé et en avait de loin plus que profité. Les Serdaigles avaient beau être reconnu pour leur sagesse et leur intelligence, ils demeuraient tout de même des proies faciles à tromper pour ce dernier. Pourquoi avait-il décidé de s'intéresser à des Serdaigles ? Simplement parce qu'il avait récemment remarqué que cette maison manquait cruellement à son tableau. Que voulez-vous? Chacun son passe-temps! Finalement, vue ses relations sociales au sein de cette école, Mulciber ne connaissait que de très rare période de solitude et dieu sait qu'il en avait besoin.

- Dreg, tu sais quand tu décides de rater un cours... tu pourrais au moins... NOUS LE DIRE! Sinon on risque de croire que tu caches une relation... comme Will peut-être?

Son ami avait lancé cette pique à la blague et il le savait bien, mais Mulciber n'appréciait pas tellement la remarque. Car, en fait, ce Will en question était un élève de sa maison de deux ans son cadet. Sang-pur et respecté, personne n'aurait pu soupçonner qu'il entretenait une relation avec une Sang-de-bourbe. Sexuelle ou amoureuse, c'est comme vous voulez. Bref, il finit par la mettre enceinte et c'est là que la vérité a éclatée. Il se son engueulés en plein jour et voilà; le lendemain, le gars était retrouvée battu, ensanglanté et la fille en question, pendue. C'est le genre de chose que l'on ne raconte pas, la vérité a été camouflée et les deux gars qui ont fait ça renvoyés. Mulciber le sait, car les deux Serpentards en questions faisaient partie de son cercle d'amis. Proche ou non, ça n'a pas d'importance, seul les Serpentards furent au courant et cet événement resta entre verts et argents. La version officielle est plus douce à entendre, mais tellement ennuyante que l'on s'en fiche. La seule chose qui en est sortie de cette histoire, du point de vue de Mulciber, ce fut la preuve réelle et concrète du fanatisme grandissant de certains.

Il ne fallait donc pas s'attendre à ce que Dreg prenne cette pique, même de la part d'un de ses meilleurs amis, à la légère. Et ce, surtout au vue des idéologies tranchées de ceux-ci. Sur un sujet aussi délicat, même lui savait se montrer méfiant.

- Si tu tiens à me dégoûter ou à m'insulter, tu risques de me trouver! Tu crois vraiment que je m'abaisserais à toucher à une Sang-de-bourbe? Parce que si c'est ce que tu insinues...

Sa remarque provoqua, malgré lui, un grand rire parmi ses amis les plus emmerdants.

- Et pourquoi pas? Tu aimes bien avoir ce que tu ne peux pas, alors pourquoi tu t'abstiendrais de coucher avec une Sang-de-bourbe? Hein, Mulciber c'est bien le genre que t'aimes? Si Will était comme ça, pourquoi pas toi?

Alors là ce con le cherchait vraiment! Dragomir planta son regard glacial dans celui du vert et argent qui prenait toujours ces remarques à la blague, mais dont tous deux savaient pertinemment qu’il était en train de le tester. Disons que Dreg n'avait jamais été un fervent véritable à la cause, mais là son ami commençait vraiment à lui taper sur les nerfs.

- Y'a pas une seule Sang-de-bourbe dans cette école qui arriverait à me faire bander! Alors, j'attend.... qu'elle genre de fille qui crois-tu que je baisse?

Ce dernier arqua un sourcil et un fin sourire étira ses lèvres.

- Comme elle!

Ces mots claquèrent comme du venin et Mulciber, bien avant de la voir, sût que celui-ci parlait d'une Sang-de-bourbe. Laquelle? Il n'en avait aucune idée. La seule chose qu'il savait c'est qu'elle allait en baver. Lorsque son regard se tourna vers la Poufsouffle, un sourire ironique accueillie celle-ci. Des fois dans la vie il y en a qui n'ont vraiment pas de chance... Le Serpentard se retourna vers celui qui le narguait et lui rendis finalement cet air amusé et cruel si fidèle à ceux de sa maison. Il n'allait pas manquer son coup cette fois; il lui montrerait que les Sang-de-bourbes n'ont pas leur place dans ce monde et encore moins dans son lit.

- Ah oui? Tu crois?

Il voulait une preuve rien de plus. Qu'est-ce que les Serpentards pouvaient être méfiant des fois! Cela faisait peut-être trois semaines qu'il n'avait pas mis la main sur une Sang-de-bourbe; normal avec une histoire pareil. Bien qu'il fût affamé, Mulciber laissa son appétit de côté et concentra toute son attention sur sa nouvelle proie. Celle-ci ne semblait pas l'avoir remarquée, du moins c'est ce qu'il pensa jusqu'à ce qu'il perçoive un léger mouvement d'hésitation de sa part, comme un réflexe pour dévier d'une trajectoire donné. Mais Dreg savait mieux que personne que la jeune fille ne prendrait jamais l'initiative stupide de s’enfuir délibérément devant lui. Cela ne ferait que provoquer plus son attention et son appétit de Serpentard. Il lança un dernier regard à ces amis pour leur signifier de bien regarder et attendit que la jeune fille passe tout près de lui.

- Tiens, une Sang-de-bourbe en liberté! Quelle plaisir de te revoir ma chère Evie, tu t'es fort probablement ennuyé de moi depuis tout ce temps! N'est-ce pas?!

Dragomir ne fit pas de demi mesure et lui barra la route, préférant ne pas employer la force physique pour l’immobiliser question de ne pas se salir devant les Serpentards présents. Quelques personnes s'étaient retournés, mais ce dernier s'attendait à un encerclement complet, et ce, rapidement.

- Humm!? Tu ne répond pas? Tu serais stupide à ce point? Tu veux que je t'aide à te remémorer comment me parler?

Bien évidemment, le Serpentard faisait alors référence à ce qu'il lui avais dit bien des fois, sois ne jamais le regarder dans les yeux, se prosterner devant lui et même l'appeler maître lorsqu'il était vraiment énervé. Serait-elle stupide au point de de ne pas répondre à sa demande? Mulciber voulait impressionner ses amis; la Poufsouffle risquait gros.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   Dim 3 Juil - 22:37

    Evie détestait ces moments là. Ceux ou le Serpentard s’en prenait à elle avec sa bande, alors qu’elle était seule. Seulement ce dernier avait mal choisit son moment, la jeune fille était d’une humeur massacrante et loin d’avoir envie de se laisser enquiquiner par lui. Certes il était beau mais la beauté ne faisait pas l’intelligence, Evie le trouvait complètement immature et incapable de se débrouillé seul.
    Il lui barra la route, très vite elle fut encerclé par les autre Serpentard aucun moyen de s’échapper cette fois, elle aurait tant voulu être invisible. Finalement ce n’était pas plus mal de pouvoir régler ses comptes avec le Serpentard. Sa remarque laissa la jeune fille de marbre, elle ne supportait pas d’entendre ce mot là. Sang de bourbe … Oui ses parents étaient des moldus et alors ? Elle était une excellente sorcière. Qu’il aille ravaler sa fierté ça lui ferait sans doute lui plus grand bien, quelqu’un devait le remettre à sa place. Pourtant Evie de répondit pas tout de suite. Elle se voyait mal lui balancer à la figure qu’il pouvait aller se faire voir, surtout avec sa bande de Serpentard, c’était un peu risqué.

    S’il lui avait manqué ? Certainement pas ! Elle était bien mieux quand il n’était pas dans les parages. Ca lui faisait un souci en moins à pensé. Elle n’était pas sur qu’il sache ce que voulais dire le mot souffrance. Evie se demanda pourquoi il s’acharnait ainsi, elle n’avait pourtant rien fait de mal. Si être née de parents moldus était un crime alors il n’y aurait plus beaucoup de sorciers pour perpétuer l’existence de ce monde si magique.

    Mulciber avait visiblement envie de la faire parler, Elle le regarda droit dans les yeux. Sa colère était si grande qu’il valait mieux ne pas en rajouter, avec le Serpentard sur le dos, elle avait envie d’en finir au plus vite. Elle finit par lui lâcher d’une voix sur et totalement contrôler :

    « Sais tu qu’on répond au imbéciles par le Silence, visiblement pas. Je préférer mourir dans d’atroces souffrance plutôt que de voir ta tête. »
    Son visage affichait clairement que ce n’était pas le moment de lui faire perdre son temps. Elle finit par ajouter.

    « Au cas où t’aurais pas compris, je me porte beaucoup mieux sans toi. »
    Evie passa entre Mulciber et un autre Serpentard, poussant au passage son cher bourreau. Elle avait peut être fait une grossière erreur en insultant ainsi le Serpentard, car elle se doutait qu’il prendrait çà comme une insulte et espérais qu’il soit aussi en colère qu’elle. Elle avait tout de même peur de ce qu’il pourrait lui faire mais tant pis, c’était un risque à courir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   Mar 5 Juil - 23:24


Sa réponse fut rapide, il était parvenu à lui faire cracher quelque chose, bien que ce ne fut pas ce à quoi il s'attendait.

- Sais tu qu’on répond au imbéciles par le silence, visiblement pas. Je préférer mourir dans d’atroces souffrance plutôt que de voir ta tête.

Les mots de la jeune fille claquèrent comme du venin dans l'air, laissant un silence de morts accompagné sa provocation. Mulciber s'attendait effectivement à une réaction de sa part, il la cherchait après tout, mais de là à s'imaginer qu'elle irait jusqu'à le contrer avec hargne... il y avait une limite à ne pas franchir et la jeune Poufsouffle venait de la dépasser avec brio. Un ou deux des Serpentards émirent un léger rire tandis que d'autre se contentèrent d'un sourire amusé ou bien d'une remarque chuchoté à voix basse. Certain par contre, plus facilement irritable, avait cru bon d'empoigner leur baguette question de lui faire tenir sa langue, car il n'y avait aucune raison valable pour qu'une Sang-de-bourbe puisse insulter ainsi un Sang pur. Normalement, il l'aurait fort probablement laisser aller, sans trop faire d'histoire après l'avoir amener un peu plus loin pour lui faire ravale ses paroles à coups de sortilèges, mais cette fois là avait-il réellement le choix ? Dreg éprouva presque de la pitié devant tant de stupidité et de naïveté de la part de la jeune Poufsouffle. N'avait-elle pas remarquée que ce dernier cherchait à faire bien plus qu'il ne lui faisait normalement subir ? Ou avait-elle simplement cru qu'après tant de temps, il la laisserait facilement faire à sa tête ? Provoquer un Serpentard... devant ses amis; quel idée! Un sourire ironique s'étira sur les lèvres de Dreg une fois la stupeur des premières insultes passées, mais cela ne l'empêcha pas de répliquer à sa bravade.

- Dans d'atroce souffrance ? Vraiment ?

Mulciber arqua un sourire sensiblement amusé de la tournure de phrase qu'avait employée la jeune fille. Elle prenait le risque de dire une telle chose en face d'un Serpentard, qui plus est, qui avait comme plus grande passe-temps de faire souffrir les nées moldus pour le simple plaisir ? Le courage n'y était plus, c'était de la pur stupidité. Même un imbécile aussi courageux soit-il prend grand sois des termes qu'il utilise. Certe, Stanford n'avait pas l'air d'aller très bien, ni même d'être aussi calme qu'à l'habituel et il devinait parfaitement dans quelle état d'âme elle se trouvait, mais rien de pouvait excuser une telle réponse. Le Serpentard n'en perdit pas pour autant ses airs désinvoltes et arrogant, ce qui aurait dû mettre la puce à l'oreille de celle-ci, mais non.

- Au cas où t’aurais pas compris, je me porte beaucoup mieux sans toi.

Un phrase de trop, une injure qui ne passe pas et un contact physique avec le Serpentard. Elle cherchait à se faire tuer ou quoi ? Ses amis avaient l'air abasourdi et un simple coup d'oeil jeté à celui qui l'avait provoqué un peu plus tôt le convaincu rapidement. Il la ramena violemment dans le cercle, faisant ainsi tomber ses livres qui alertèrent quelques curieux. Une dizaine de personnes vinrent se rajouter aux observateurs de la scène, bien que, par chance, il n'y aucun enseignant ni élèves qui auraient pu compromettre ce qu'il s'apprêtait à faire. Il la teint contre un autre Serpentard qui lui plaqua une main sur la bouche afin d'étouffer ses cris et lui rentra ensuite sa baguette dans les côtes, soufflant un sort interdit qui lui promettais une grande souffrance. Dragomir ne dit rien, il se contenta de regarder se visage crispé de douleur, ses yeux s'embuant de larmes tandis que le sort la transperçait. Personne ne pouvait réellement voir ce qu'il lui arrivait, la foule des vert et argent étouffant le geste de leur frère dans une complicité perverse. Ce n'était pas un doloris, non il n'aurait pas pu. Mulciber n'était pas si con, simplement un petit sortilège qu'une de ses amis lui avait conseillé un jour et dont il avait particulièrement apprécié le résultat. La victime ressentait le feu la consumer de l'intérieur, c'était très douleur mais pas au point d'en laisser des séquelles. De toute manière, le vert et argent ne laissa pas le temps à la Pousfouffle d'en savourer davantage car, après une bonne quarantaine de seconde, il s'arrêta.

- T'en veux encore ou ma tête ne t'insupporte plus autant ?

Quelques rirent parcouru l'assemblé de plus en plus au couleur de sa maison. La jeune fille eut finalement la brillance d'esprit d'hocher la tête négativement. Mulciber resta quelques seconde à observer se regard avant de se retourner vers la droite, apercevant un signe de son ami qui lui désignait des Gryffondors qui avaient choisi de regarder d'un peu plus près. Mulciber eu un sourire froid et se pencha vers Evie, planta un peu plus sa baguette contre sa peau.

- Allons régler ça ailleurs tu veux ?

La seconde d'après elle avait perdue la vue et les Serpentards s'étaient dispersés, laissant le cours normal reprendre dans le Hall de Poudlard. Où ils l'amenèrent ? Quelque part dans une salle de classe inutilisée aux étages supérieurs. Ils avaient évités les cachots, car ses derniers étaient surveillés depuis longtemps, la réputation de la maison Serpentards n'étant plus à faire. Bien sûr, ce n'était pas tous les verts et argents qui pratiquaient ce genre d'activité, mais la récurrence avait mené à la surveillance. La jeune fille n'avait pas suivit Mulciber de son plein grée, elle y avait été forcée et comme la plupart des élèves étaient soient à l'extérieur soient en train de manger, la voie était libre pour le petit groupe qui s'était alors divisé en quatre question de ne pas trop attirer l'attention. Arrivé à l'endroit choisi, elle se fit jetée violemment au sol, sans plus d'attention de sa part. Il faut savoir que chez les Serpentards le contact physique oblige. S'il y a interaction, ils délaissent les paroles empoisonné au profit de la violence gratuite, du coup il est préférable de les tenir à distance avec les mots. Un des garçons referma la porte doucement et proposa de lui redonner la vue, question de rire un peu, ce qu'un autre fit, non sans l'insulter. Lorsqu'il croisa son regard, Mulciber eut un sourire cruel et amusé avant de s'approcher d'elle, flanchant les genoux afin d'être à sa hauteur.

- J'ai été un peu plus doux qu'à la normal avec toi ces derniers temps, mais tu vois tout s'arrange! Laisse moi un peu jouer avec toi, tu sais, mes amis s’ennuient et ils auraient besoin d'un peu de distraction.... Oh, et ne cherche pas ta baguette on te l'a déjà prise!

Un clin d'oeil aguicheur et des paroles cruels; voilà ce qui la faisait le plus enrager.

- Au fait, tu ne m'as pas encore répondu pour la question de tout à l'heure. Humm !? Je n'ai pas trop aimé ce que j'ai entendu, alors je vais te laisser une deuxième chance de me répondre.

S'il désirait lui faire du mal ? Non, pas le moins du monde. Elle lui appartenait non ? Il voulait simplement montrer qu'il pouvait faire tout ce qu'il voulait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   Mer 6 Juil - 14:55

Le rire de quelques Serpentards, le regard féroce d’autre. On aurait dit qu’Evie avait départagée le groupe qui semblait si soudé. Elle se dit que vu la tête qui tirait Mulciber elle aurait peut être du tenir sa langue, mais aujourd’hui n’était pas vraiment le meilleur jour pour la faire taire. Elle avait remarqué que certains avait même empoignés leur baguette. Evie savait que le vert et argent allait lui faire payer, mais qu’il le fasse, elle n’avait pas l’intention de se laisser faire par lui.

Evie n’avait qu’un envie que tout ceci se termine le plus rapidement possible, elle savait que c’était perdu d’avance, lui étant avec sa bande d’amis, elle seule, elle ne ferait pas long feu. De plus aucun professeur n’était présent, le garçon pouvait donc faire tout ce qui lui plairait.

Lorsqu’Evie lui avait ajoutée qu’elle se portait mieux sans lui et qu’elle avait essayé de passer en dehors du cercle de Serpentard elle ne s’était pas attendu à ce qu’il riposte. Elle se sentit projeter au milieu du cercle, laissa tomber ses livres sur le sol. Elle sentait qu’il était loin d’en avoir finit avec elle. Elle sentit l’emprise d’un autre serpentard qui venait de lui mettre une main devant la bouche, elle ne pouvait ni se défendre ni crier. Encore une fois il avait gagné … Evie n’essaya même pas de se défendre, elle sentit la baguette de son agresseur dans les côtes suivi d’une douleur horrible dans tous son corps. Elle avait l’impression de bruler vif, sauf qu’il n’y avait aucunes flammes. Evie avait vraiment l’impression que son corps tout entier brulait, c’était atroce. Personne n’était là pour l’aider. Elle se dit pourtant que le Serpentard ne pouvait pas réellement la tuer, du moins pas à Poudlard, s’aurait état trop risqué pour le vert et argent. « T’en veux encore ou ma tête ne t’insupporte plus autant ? » Evie aurait presque eut envie de rire si la douleur n’était pas si terrible. Elle n’eut d’ailleurs même pas le temps de dire quelque chose, si elle aurait pu, car l’autre serpentard avait toujours une main devant sa bouche. Mulciber proposa d’aller régler ça ailleurs. Evie n’en avait aucune envie, s’ils allaient ailleurs, ils trouveraient surement un endroit ou elle risquait encore moins qu’on lui vienne en aide, ils feraient tout pour être à leur avantage et pour qu’elle puisse encore moins se défendre. Elle n’eut pas le temps d’y réfléchir plus, qu’elle ne vit plus rien, c’était comme ci on lui avait mis un masque sur les yeux, ils n voulaient pas qu’elle sache ou ils l’emmenaient.

Elle se sentit projetée au sol, et tombe sur les genoux, elle ne savait toujours pas ou ils l’avaient emmenés car elle n’y voyait toujours rien. Elle entendit quelqu’un proposer de lui redonner la vision des choses mais ce fit rire Mulciber plus qu’autre chose. Le lâche songea-t-elle. »Un peu plus doux qu’à l’ordinaire ? Elle laissa échapper un petit rire. Bien qu’il n’y eut rien d’amusant, il se foutait de qui là ? Elle commença à chercher sa baguette, peut être qu’elle pourrait s’en servir, mais ce fut peine perdu car le serpentard la devança en lui disant qu’on lui avait prit. Double lâche, songea –t-elle. « Au fait, tu ne m'as pas encore répondu pour la question de tout à l'heure. Humm !? Je n'ai pas trop aimé ce que j'ai entendu, alors je vais te laisser une deuxième chance de me répondre. » Evie se demandait si c’était sa première question ou celle qui avait suivi. Elle préféra ne pas se laisser abattre et répondit aussi clairement que du cristal.

« Va te faire voir. »
Elle n’avait de tout façon plus rien à perdre.


hj : par contre se serait bien si tu pouvait eviter de me jouer Wink merci d'avance Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep holding on ( pv Dragomir Mulciber)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 00. keep holding on | c.a. gillespie - e.z. ashmore
» Dragomir ▽ IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
» Vasilisa Dragomir ★ Lucy Fry [Pris]
» { I'll show you that I can change a thousand destinies, I'm holding the futur faraway overhead }
» « Let it go, can't holding back anymore. » | Over

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oubliettes-