AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Relaxation avant relaxation... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Ven 22 Juil - 15:30

C'était ce week-end que James avait décidé qu'il serait un week-end paisible, tranquille et sans prises de tête. En même temps vous me direz que pour James tous les jours sont des moments de relaxation.
Bref, en même temps vu que James n'est pas du genre à s'inquiéter pour quoi que ce soit, tous moments et un moments ou il est bon s'amuser et rigoler plutôt que de travailler sur les trois rouleau de parchemins qu'ils doivent remettre dans trois jours pour le cours d'histoire de la magie.
Il vous dirait le plus naturellement du monde, que de toute façon, rien ne sert de courir, il faut partir a point. Autrement dit pour lui, rien ne sert de faire ses devoirs à l'avance, il faut juste les avoir fait.
Dans tous les cas de figure, lorsque James s'y prenait à la dernière minutes, comme à chaque Rémus serait la pour rattraper le coup et lui passer son devoir à la dernière minute.

Bon revenons en aux culottes de Merlin.
Aujourd'hui était une journée ensoleillé sur le château de Poudlard et quoi de plus normal que lorsqu'il fait beau, il fait bon aller se changer les idées dans le parc de Poudlard.

En prenant soin de bien cacher sa cape d'invisibilité t la carte du maraudeurs, James se demanda ou pouvait être ses compatriotes.
Sirius devait surement draguer quelque prétendante au titre de future sur la liste du grand séducteur de poudlard.
Peter lui devait être en train de se goinfrer dans la cuisine, comme à son habitude.
Rémus devait surement être à la bibliothèque en train de préparer son devoir de Runes prévu pour trois mois plus tard ou encore il pouvait être dans la salle commune en train de discuter avec Lily...Et lily, Oh et puis après tout elle faisait ce qu'elle voulait, le rouge et or n'allait pas encore un fois se creuser les méninges pour séduire la jolie rousse...Non pas aujourd'hui...

Le jeune homme hésita à prendre son balai pour aller faire un tour dans la foret interdite. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est un endroit parfait pour s'entraîner. Avec la visibilité réduite et la densité des arbre il était très difficile de voler à grande vitesse dans celle ci. Cependant c'était ceux a quoi il s’entraînait. Voler vite et éviter les obstacle au dernier moment comme les cognards vu qu'il sont imprévisible.
Bref, le rouge et or ne prit pas son balai mais attrapa tout de même son vif d'or adoré.
Avant de sortir de la salle commune, le jeune homme vérifia sa tenue(oui car il tient sa toilette tout de même).
Il portait un jean ainsi qu'un t-shirt noir avec un groupe de rock moldu représenté. ça irait très bien pour traîner... Le jeune homme passa la main dans ses cheveux et les ébouriffa comme à son habitude puis descendit dans la salle commune ou il salua Elisabelle d'un signe de tête. Il passa le portrait de la grosse dame, s'inclina devant Nick-Quasi-Sans-Tête et descendit dans le hall pour passer la grande porte...

Une fois dehors, le vent lui caressa la peau et James adorait cette sensation de légèreté. le souffle lui ébouriffa les cheveux et le jeune homme décida d'aller s'installer sous l'arbre des maraudeurs.
Arbre qui était devenu célèbre dans Poudlard depuis que ceux-ci venaient s'y retrouver pour discuter ou autre....
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Ven 22 Juil - 18:29

Plus le temps passé et plus Héra pensait que c'était le pire des cauchemars d'avoirs sa chambres dans des cachots. Qu'elle était l'idiot du village qui avait un jour lancé : Tiens et si nous mettions des élèves à dormir dans un endroits sombre, humides et plein de toiles d'araignées juste comme ça pour rigolait ? Et ensuite on s'étonnait que les gens qui vivaient dans un tel cadre de vie "luxueux" soit de très bonne humeur tous les jours et n'en veulent pas à ceux qui dorment dans un tour en or. On aurait dit les rois et le petit peuple. Il ne manquait plus qu'un d'entre eux nous lance de manger des brioches ... Bref l'humeur d'Héra n'était pas au beau fixe, elle aurait bien aimé être réveillé par un doux rayon de soleil plutôt que par un réveille ensorcelé qui criait : "Temps du Jogging ! Temps du Jogging ! Temps du Jogging !". C'est en entendant cet horrible chant matinal que Héra saisi sa baguette sur la table de chevet et donna un grand coup dans la direction du réveil. Le réveil, explosa littéralement en morceau, ce qui acheva de mettre le morale de la Serpentard dans ses chaussettes. Elle jeta sa couette violemment par terre et se redressa en soupirant. La jeune Serpentard qui avait l'air si peut assuré d'elle quand elle marché était par contre une prodigieuse athlète. Il n'était pas rare que le matin elle se fasse une à deux heures de sport avant le petit-déjeuné et le débuts des cours. Mais aujourd'hui pas de cour, elle pouvait donc courir minimum deux. Vous vous dites qu'elle est forte de courir deux heure non stop. Ne vous leurrer pas elle ne cour pas non stop, elle s'arrête souvent pour observer les gens, sans bruit, pour observé son environnement, parfois elle s'arrêtait même pour réfléchir aux nouvelle façon de s'élever dans ce monde qui lui avait fait bavé par ce qu'elle avait eu le malheur de naître d'une femme qui n'étais pas une sang pur.

Notre jolie brune se leva donc et prit une douche rapide, pas besoin d'en prendre un longue et chaude pour sortir courir après non ? Après que l'eau l'ai réveillé elle enfila un pantalon de sport noir, une matière proche du corps qui laissait voir les jambes fine d'Héra. Elle enfila ensuite un débardeur blanc fait de la même matière que le pantalon et enfila un sweat-shirt par dessus. Elle aimait bien courir étant courvert, avoir, chaud, sentir que son corps produisait de l'énergie extraordinaire. Par la suite elle enfila des basket et attache ses cheveux en en une queue de cheval haute toutes lisses. Puis Finalement elle glissa sa baguette dans la poche de son sweat. La jeune fille se mit à courir dès qu'elle sortie du dortoir, temps pis se ses pas résonné dans les couloirs du cachots sombre et humide du château, il avait qu'à installer des tapis pour amortir le son.

Héra s'arrêta après quelques mètres dans le Parc et leva son visage vers le ciel en fermant les yeux. Elle laissa les rayons danser sur sa peau et former des dessins sous ses paupières closes. Elle respira un bon coup puis fut partis pour un heure de cours. Elle adorait se faire des parcours, c'est pour celle qu'on ne la voyait presque jamais courir sur les dalles de pierres de sentiers. Elle préférait courir par monts et valais et la par l'occurrence par lacs et forêt. Plus elle courait vite et plus elle se sentait vivre. Elle avait un esprit compétent, rusé mais à quoi cela lui servait il si son esprit si développé était enfermé dans un tombeau aussi engraisser, encrassé qu'un gentil gnome de jardin qui ne fait plus de mauvais tour. Un esprit saint dans un corps fin. Mais elle entretenait juste son corps, elle ne le forcé pas à devenir une machine sur puissante qui terrasserait le monde.

Après une petite heure Héra vit quelqu'un au loin, elle continua à courir dans sa direction avant de se rendre compte de qui était cette fameuse personne qui était maintenant assise sous un arbre. Héra, reconnu parfaitement ses cheveux brun ébouriffer comme un jeune hippocriffe sortant à peine de l'oeuf et les verres de ses lunettes qui reflétaient le solei. Héra activa alors le mode on. Le mode idiote plus était activé. Mais sans le vouloir et sans le contrôler en arrivant à ça auteur elle se sentit rougir. Heureusement qu'elle courrait et que ses rougeurs passait plus pour de l'effort qu'une coloration pas la gêne. Elle se posta quand même à une bonne distance de lui. Elle n'oublie pas qu'elle devait être toute collante, rouge, dégoulinante, bref comme une sportive quoi. Mais une chose est sûr et elle le savait, contente de ce qu'elle faisait avant de le voir, et heureuse de profiter du soleil, du grand air, et de courir, elle avait les yeux qui brillaient. Des petites pépites d'or dans un ciel gris, cela ne devait-il pas être beau à voir ? Son visage quoique rouge arboré des traits angéliques. Et afin de lui dire bonjour et de montrait qu'elle était contente, voire très contente de le voir, elle le gratifia d'un grand sourire. Elle posta ses mains sur ses hanches et soufflez assez rapidement en reprenant son souffle. Après quelque seconde elle le salua avec une voix mielleuse :


"Salut James .... Tu es bien matinal aujourd'hui..."

Cela suffisait. Les gens avait toujours l'habitude de beaucoup parler une fois qu'on laisser un phrases en suspension, et surtout qu'elle faisait remarqué quelque chose d'inhabituelle dans le comportement du rouge et or. Il s'expliquerait sûrement sur ses raisons de sa présence ici dans le parc sans même formulait la question. Les gens aime parlait d'eux, Héra la première. Mais elle en avait conscience, ce qui n'était pas toujours du cas de tous le monde. Elle l'observa un peu plus et remarqua son T-shirt ... Qu'est ce que c'était que ce nom ? Héra n'avait pas du tous l'habitude de regardait ce qui se passait dans le monde moldu par rapport à la musique, sauf peut être pour la musique classique. Mais ce T-shirt montrer bien des facettes étranges de la personnalité de James. Il aimait les groupes moldus ? Il faudrait peut être qu'elle se renseigne sur ce sujet. Même s'il n'aimait pas la connaissance, et le savoir ne sont jamais une perte de temps. peut être devrait elle même lui demandait, cela ferait un sujet de conversation.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Sam 23 Juil - 0:11

Le jeune homme s'était installé sous le saule. Mais pas n'importe lequel. Sous le saule des maraudeurs car comme dit précédement, c'était l'arbre autour duquel les maraudeurs se réunissaient pour programmer leurs sorties nocturne ainsi que les quelques blagues à faire sur des serpentard aussi débile qu'innoffenssifs.
C'était particulièrement Sirius et James ainsi que Peter, qui les suivaient comme leur ombre, qui venaient s'asseoir ou carrément s'affaler de tous leurs long pret de cette arbre pour discuter des quelques farces et attrapes qu'ils pourraient inventer, du réglement qu'il pouvait contourner, ou encore des sorties des maraudeurs mais cette fois pas pour aider Remus mais pour aller faire la fête. Oui mais car il y a un mais. Rémus lui ne sortait jamais de l'enceinte sans autorisation en tant prefet et queuedver, lui, par peur de se faire coller.

Bref, aujourd'hui par ce temps ensoleillé, James s'était levé de bonne heure pour pouvoir profiter de la fraîcheur du matin sans être embêté par quelconque jeune freluquets qui préféraient faire la grasse matinée.

Allongé de tout son long, les bras repliés derrière sa tête, le jeune homme avait le regard perdu dans le ciel sur les quelques nuages defilant dans cette infini bleu. Oh un nuage en forme de vif d'or, Oh un nuage en forme de patmol sur le dos. Rien u'a imaginer son compatriote sur le dos en train de se faire caresser le ventre le fit éclater de rire. Jamais il n'était possible de dresser un Patmol et gare au premier venu qui tenterait de le faire.

Par ci par l, quelque élèves sortaient de leurs bulles pour venir respirer l'air frais du matin. certain petit groupe étaient devant le lac en train d'essayer de faire le maximum de ricochet, de jeune enfant s'amusaitent avec leurs balai de course alors qu'un élève de Serdaigle les dépassait à vive allure. C'était un poursuiveur de l'équipe de Rowenna et en le voyant James se rapella comment il lui avait fait manger une tour de spectateur. Le bleu et bronze était a coté de james et trop obnubilé par sa tentativre de récupérer le souaffle, le jeune homme oublia de tourner pour éviter la tour alors que James lui avait pisué vers le bas. Se remémorant cette scène le rouge et or rit de nouveau sachant qu'aprés le poursuiveur des serdaigle n'avait pas put rejouer avant l'année d’après.

Bref, lassé par ce trop de réflexion, James se mit à fredonner pour lui même une chanson d'un groupe de musique en essayant de vider son esprit a toute les attaque de ses pensées qui tentaient de le ramener à la réalité.
Il était tellement apaisé que le jeune homme entra dans un demi sommeil. Il adorait cet état de moitie comateux. Il pouvait se perdre sans se perdre sans savoir réellement ou il se trouvait. Oui c'est très difficile de l’expliquer avec des mots mais c'était la seule signification qu'il pouvait donner de son état.

Le parc se remplissait au fur et a mesure que l'heure tournait. Il était dix heure. Puis il entendit des pas léger courir non loin de lui. Encore un qui cherchait a battir son corps pour résister au cognard? fallait être bête pour penser qu'on pouvait résister à un cognard. Pour James le meilleur moyen de resister à ses balles, étaient de les éviter.
Puis les pas se rapprochèrent jusqu'à se stopper non loin de lui et James ne prit même pas la peine d'ouvrir mes yeux pour savoir de qui il s'agissait.


"Salut James .... Tu es bien matinal aujourd'hui..."

Il aurait reconnut cette voie entre mille. Il s'agissait d'Héra, une trés bonne amie... Amie? Il ne savait plus... bref c'était une jeune fille qu'il s'était mit à fréquenter car il la trouvait différente, gentille et ouverte d'esprit sans oublier le coté subtil de sa beauté.
James adorait la présence de la jeune fille car ils pouvaient discuter de tout et de rien sans avoir de reproches à se faire à l'un et à l'autre. En Gros c'était des amis très proche. Amis??? Roh zut...


N'est il pas divin, de profiter de la fraîcheur matinal?

James savait qu'elle cherchait à le faire parler, mais le rouge et or avait trouver la subtile idée de lui répondre par une question pour faire en sorte que ce soit elle qui s'ouvre à lui et non l'inverse.
Oui car le jeune homme n'aimait pas s'ouvrir aux autres, il avait une réputation à tenir et si certains savaient que celui ci avait des émotions particulière, il s'en chargeraient de le faire savoir à tout le château et de lui briser la carapace qui lui sert de réputation.
De plus, personne ne savait que le poursuiveur était proche d'une serpentard et si cela venait à se savoir cette même réputation de briseur de serpentard s'écroulerait et les vert et argent se ferait un plaisir de lui en faire baver....


N'est-il pas?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Sam 23 Juil - 17:33

Héra ne s'attendait pas à ça de la part de James Potter, lui qui avait toujours envie de se vanter de tous et n'importe quoi. Voilà qui pouvait étonner. James Potter était il plus, intéressent, plus compliqué qu'il n'y paressait ? Peut être après tous cela intéressé grandement la jeune Serpentard. Mais voilà cela l'agaçait aussi. N'étant pas de nature bavarde elle préférait observer plutôt que blablasser. C'était ça politique tous simplement. Elle n'allait donc pas s'étaler sur le sujet. Elle répondit à ses deux questions, l'une explicite, l'autre plus implicite qui au ton laisser entendre un vrai point d'interrogation. Et puis le fait de répété deux fois une phrase avec un ton qui monte ne trompé sûrement pas. Elle ne répondit pas tous de suite, elle l'observa avec un sourire, reprenant toujours son souffle. Une fois qu'il fut totalement reprit elle enleva son sweat-shirt et laissa le vent courir sur son dos, ses bras son visages. Il y avait une petite brise parfaite pour rafraîchir sans donner froid. La Serpentard plia son pull en deux et le plaça sur son bras. Puis finalement après avoir sentit son élément elle répondit sans s'étaler.

"Certainement"

La jeune Serpentard le regarda avec un sourire amusé, mais timidement. Il la divertissait mais il ne fallait pas non plus sortir de son personnage de gentille fille timide. Elle ne parla pas, lui non plus. Qu'elle jeu idiot mais amusant. Après tout il est vrai que tous deux risqués gros même si Héra n'en n'avait rien à faire. Elle était bien plus maligne que ça. Mais une Serpentard et un Gryffondor, qu'elle subtil mariage, presque exotique qui refroidirait toute personne étant habitué à l'occident. En l'occurrence l'occident était ici la guerre entre les héritiers de Salazar Serpentard et de Godric Gryffondor. Pourtant n'étaient ils pas amis au début. Quel sottise que cette guerre pour la couleur d'un uniforme, il y avait bien d'autre raison de se battre au quotidien, mais les adolescent ne s'en rendaient pas compte. Se battre pour son avenir était un combat et une guerre beaucoup plus féroce. Se battre contre sois même, ses propres défauts, mettre en avant ses qualités sans attirer la jalousie, l'envie. La guerre était beaucoup plus subtil que cela, il y avait des doctrines bien définis. L'art de la guerre ... Son livre préférer, son univers, un de ses hobbies.

Si la conversation n'évoluait pas, s'il ne parlait pas elle allait continuait son jogging jusqu'au château pour prendre un bonne douche. S'il voulait la voir peut être la rattraperait il. Elle lui dit alors pour terminer :

"Bon et bien ... Bonne journée Monsieur Potter"

Elle sourit et tourna les talons ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Sam 23 Juil - 21:49

Le jeune homme n'avait pas bougé d'un cheveux lorsque la jeune fille s'tait approché. Chose qui aurait put la bouleverser ou elle aurait put trouver ca déplacé mais il s'en moquait royalement. Puis le jeune homme lui demanda s'il n'était pas divin de pouvoir profiter de la brise du matin. Il pensait qu'elle lui répondrait franchement
Le jeune homme ouvrit un oeil et vit que la jeune fille enlevait son sweat shirt. Elle était particulièrement séduisante même en tenue sportive.


"Certainement"

Déçu le jeune homme pensait u'elle bavarderait un peu plus et qu'elle lui parlerait d'elle. Après tout il ne connaissait quasiment rien de la jeune fille mais ne demandait que ca cependant elle ne parlait pas beaucoup d'elle. Remarque James ne parlait plus de lui à la jeune fille. Il s'adorait mais pourtant ne se connaissaient pas plus que ca l'un que l'autre.

"Bon et bien ... Bonne journée Monsieur Potter"

Elle partait déjà? D'habitude elle serait venu s'asseoir a coté de lui mais cette fois elle ne voulait pas discuter de tout et n'importe quoi. Le rouge et or se redressa sur ses coude et voyait Hénra en train de retourner en courant en direction du château.
Quelle était cette sensation au fond de lui? Comme si on lui arrachait quelqu'un a qui il tenait. N'importe quoi... Mais c'était vexant car d'habitude elle prenait son temps pour discuter et rigoler avec lui mais la elle n'avait même pas aigné s'approcher.
Faisait elle la tête? James avait il dit ou fait quelque chose qui n'avait pas plut à la jeune fille? Il se leva d'un bond pour rattraper la jeune fille.


-hey tu me snobe maintenant? J'ai fais ou dit quelque chose qui ne fallait pas?

Le rouge et or passa son bras sous celui de la jeune fille le la fit marcher. Il s'en moquait particulièrement que le grand James Potter soit bras dessus dessous avec une serpentard. Il s'en moquait avec elle de leur différente appartenance à leurs maison respective. Il était bien avec elle et cela lui permettait d'oublier Lily.

Il hésita un moment avant de demander à la jolie brune.


Tu accepterais de venir boire un verre avec moi dans l'aprés midi?

Le jeune homme rougit un petit peu et tenta de ne pas regarder la jeune fille. Pour la première fois, une serpentard pouvait observer le coté romantique du rouge et or.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Dim 24 Juil - 9:19

Bon et bien l’occasion reviendra une prochaine fois. Héra repartit en courant vers le château, son jogging ne prendrait fin qu’une fois qu’elle se serait douchée, et habillé. Tant pis pour James Potter aujourd’hui, s’il décidé de se la joué petit lion effarouché, elle jouerait le serpent solitaire. Personne ne lui avait donc jamais dit à ce rouge et or qu’on ne charmait pas un serpent avec le silence mais avec le doux son d’une flûte ? En l’occurrence ici, le doux son d’une flûte aurait été un peu plus de parole. Ne savait il pas qu’Héra ne parlé jamais pour ne rien dire. En faite elle parlé même très peux, et pesé chacun de ses mots, les pensées à l’avance. Il fallait toujours que le mot sonne comme ne pouvant être que celui là, comme un coup de baguette donné sur une peau tendu dans le fond du temps qu’indique un métronome. D’ailleurs elle pensa à un métronome et elle pensa à un tempo. Quand elle prenait des cours de piano elle avait toujours un métronome. Elle se souvenait particulièrement du tempo d’un morceau et elle se le mit en tête et son pas de course se régla directement sur ce tempo. Elle fredonnait presque cette chanson jazz. Elle essaya de se souvenir du titre. Et elle le trouva : You don’t Know my mind. Parfaite chanson, elle se dit que si cette chanson lui était restée aussi longtemps c’est qu’elle devait lui aller à ravir. Et puis elle se rendit compte que non, ce n’était pas elle qui la joué cette chanson, mais son petite frère, elle faisait ne que chanter. Ce souvenir lui tira un sourire qu’elle chassa rapidement. Il n’y avait plus de place pour lui dans son avenir. Elle se devait de le tracé seule et lui il était sur ce tracé. Comme tous bonne bâtisseur, les obstacles on les abat ou on les contourne. Si son petit frère revenait trop souvent elle serait obligée un jour de l’abattre. Une chanson joyeuse, mais il fallait changé sinon les souvenirs reviendraient en plus grand nombre.

Ce moment passé à penser à la musique, et en ayant vu le T-shirt de James Héra se dit qu’elle allé se remettre à la musique. Pas au piano, c’était beaucoup trop encombrant dans un château. Hum pourquoi pas … et c’est ce moment la que choisis James Potter pour refaire son apparition. Héra fut surprise, mais pas totalement, elle pensait bien qu’elle avait un peu attirait les faveurs de James, mais elle n’avait pas su à quel point jusqu’à ce moment précis où il se mit à marché avec elle bras dessus bras dessous. Et sa réapparition ne fut pas des plus discrète ni des plus désagréable. Après tous, ce Gryffondor n’était pas si mal malgré sa fâcheuse manie de se vanter. En même temps n’avait il pas de quoi ? Peut être que oui, mais dans tous les cas c’était trop. Mais elle apprécié jouer avec lui, il était amusant. Elle avait bien fait de le choisir comme sa pièce maîtresse. Elle le divertissait assez pour qu’elle oublie de temps en temps cette personne au fond d’elle et il était assez important pour ne pas qu’elle oublie ses projets. Cette scène, eux deux, un Gryffondor qui plus était membres du quatuor infernal pour les Sepentards, bras dessus bras dessous avec un des membres de la maison ennemi lui tira une satisfaction plein et entière au plus profond d’elle. Mais cette satisfaction fut totale et extraordinaire quand elle entendit ce que James avait à dire à propos de ce soudain retour vers elle et de se contact physique :


« Hey tu me snob maintenant? J'ai fais ou dit quelque chose qui ne fallait pas? »

Ainsi monsieur Potter se soucier de ce qu’il pouvait bien dire et faire avec elle. Il tenait doc à la Petite Serpentard plus qu’elle même le pensait. Héra détourna la tête et regarda droit devant elle en continuant à marcher. Presque automatiquement les pas de la jeune verte et argent se firent moins assurées. C’était devenue presque un réflexe pour Héra. Son personnage avait grignoté beaucoup sur ses gestes physiques. Il n’y avait que dans le sport que son corps redevenait lui même. Sportif, gracieux, assurée, libre. Peut être que finalement c’était son vrai corps. Il y a des gens comme ça qui lorsqu’il marche ne sont pas alaise car ils sont battit pour la course. Le guépard par exemple il n’a pas du tout la morphologie du chasseur. Il n’a pas la force, la masse, la gueule. Par contre il est taillé pour la vitesse. Ses courbes musclé finement, son corps allongé et sa tête triangulaire pour percer le vent. Comme Héra le guépard était taillé pour la vitesse et marché était trop ennuyant, trop lent. Comme d’habitude elle n’allait pas s’étaler sur le sujet. Elle pensait que les paroles c’était un peu comme la citation avec la confiture et la culture : moins tu sais parlé plus tu parles. Je jeune fille réfléchit bien avant de répondre. Au bout de quelques secondes elle dit :

« Pourquoi te snoberai-je ? Toi, aurais tu fais quelque chose qui puisse me faire penser ça ? »

Elle reprenait exactement la même manière de parler que lui. Après tout il avait commencé, et ne parlait que par question comme s’il voulait la faire parler. Mais elle ne tombait pas dans le piège, elle avait plutôt l’habitude qu’on tombe dans les siens. Peut être que finalement James Potter était un adversaire à sa taille. Dans ce cas il faudrait revoir la stratégie. Ca alors il sautait donc le pas. Great ! Héra fut encore plus contente au fond d’elle, mais autre chose se produisit. Elle n’était pas que contente à cause de ses projets. Son cœur c’était emballé quand il l’avait invité. Normale elle n’attendait que ça non ? Non, quelque chose d’autre … Elle se dit que son cœur s’emballait car elle avait fait trop d’effort sans s’en rendre compte mais cela lui apparut aussi peut probable. Elle avait littéralement un cœur de sportif, au repos elle avait un pouls qui était au alentour de cinquante-cinq voire cinquante.

« Tu accepterais de venir boire un verre avec moi dans l'après midi ? »

Héra tourna alors son visage vers lui et s’arrêta. Elle lui fit un sourire timide, lui évité de la regardait et ses joues était devenu une partie de sa cravate rouge et or. Finalement James n’était si arrogant que ça, il s’avait parfois mettre sa fierté de côté. Ceci la toucha, même si elle ne le voulu pas vraiment. Mais lui demandait comme ça et qu’elle dise oui n’était il pas trop facile pour un Gryffondor. N’aimait il pas les défis, qu’on les provoques, que se soit exaltant ? Héra répondit alors :

« J’accepte mais … D’abord il faudra que tu me rattrapa avant que je n’arrive à la grande porte. Il nous reste à peut près quatre-cents mètres. Tu relèves le défi ? »

Héra avait déjà pensé à tous les paramètres. Elle avait déjà couru pendant presque deux heures donc ses muscles étaient tous chauffés. Cependant leurs compétences commençaient à décroitre avec la fatigue. Mais au moins elle ne risquait pas de se faire mal, lui n’étant pas échauffé c’était un risque qu’i devait courir. Il fallait aussi savoir que s’il devait la rattrapé il la lassait minimum partir deux seconde avant lui et même deux secondes dans un sprint était important. De plus elle n’oubliait pas que James était aussi sportif, peut être ne pratiquait il pas de sport de course mais il s’entrainait au Quidditch tous comme elle. Le dernier paramètre qu’elle devait prendre en compte c’était sa taille. Elle avait beau être assez grande pour une file, lui était un garçon et de plus, il était grand qu’elle. Physiquement, la force brute d’un homme était supérieure à celle d’une femme. Sa force étant plus élevé la poussé qu’il mettrait dans ses mouvements seront donc supérieurs à sa poussée. Cependant il était plus lourd qu’elle, elle avait l’avantage de la légèreté. Elle voulait juste savoir si physiquement elle pouvait, en terme de vitesse concurrencé James Potter. Elle le pensait, c’est pour cela que quelques mètres avant la fin elle avait prévu de ralentir pour qu’il la rattrape. Elle avait aussi envie de ce verre à boire en sa compagnie…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Dim 24 Juil - 10:59

Ce n'était que lorsqu'il ouvrit les yeux qu'il se rendit compte qu'il laissait partir Héra. Il avait un chance avec la jeune fille et il le savait. Et puis toujours à courir aprés la même fille, ca devient lassant sachant qu'en plus de ca tu prends des vents à chaque fois et qu'en plus la fille en question se moque éperdument de toi.
La avec Héra c'était différent. Il ne parlait Jamais d'eux comme ci c'était quelque chose de proscrit. Pourtant James n'était pas du genre à faire d'écart la dessus sachant qu'il adorait se vanter. Cependant avec la Verte et argent, il savait qu'il ne devait surtout pas faire d'erreur et qu'à la moindre incartade, le serpent passerait entre les mailles du filet

Il constata donc en se redressant que la jeune fille repartait en courant en direction du château. Avec grace et volupté, sa queue de cheval, balançant de droite à gauche.... Le jeune homme se reprit, se leva et partit en direction de la jeune fille qui était à environ cinq cent mètres du château. Une fois à sa portée, le jeune homme passa son bras sous celui de la jeune fille et la força légèrement à ralentir son allure.

C'est alors qu'il lui demanda si elle le snobais ou encore s'il avait dit ou fait quelque chose de mal. James était du genre trés maladroit avec les filles. Même lorsqu'il faisait uns boulette énorme, celui ci ne s'en rendait compte que lorsqu'on le lui apprenait. Et la plupart du temps c'était Sirius qui le lui faisait voir.
Remarquez, il aurait put sortir avec n'importe qu'elle fille de son fan club mais lui ne voulait pas. Il voulait une jeune fille complètement différente qui des que tu lui dis bonjour rit comme une bécasse. Non il voulait une fille drôle, amoureuse et jolie... Bah tant qu'à faire. Et puis Héra n'était il pas le genre de fille qu'il recherchait?


« Pourquoi te snoberai-je ? Toi, aurais tu fais quelque chose qui puisse me faire penser ça ? »

Le rouge et or haussa les épaules. peut être qu'en y réfléchissant, le fait de ne pas s'être levé pour venir lui dire bonjour était une chose qu'il ne fallait plus faire... Oh et puis avec James elle devait avoir l'habitude.

-Non je ne vois pas...

L'avait elle fait exprès de lui répondre par une question comme lui l'avait fait quelque minutes auparavant? D'ailleurs la jeune fille n'osait même pas le regarder. D'habitude elle n'était pas si timide.... Bizarre.
Alors pour faire progresser la conversation, le jeune homme lui demanda si elle voulait l'accompagner boire un verre dans l'aprés midi.
Aprés avoir détourné le regard, du coin de l'oeil, James vit qu'elle lui avait sourit. Un sourire timide certes, mais un sourire quand même. James ne paraissait jamais comme ca devant tout le monde. Non il ne paraissait jamais timide ou encore romantique. Ce n'était pas dans ses habitudes mais bon....


« J’accepte mais … D’abord il faudra que tu me rattrapa avant que je n’arrive à la grande porte. Il nous reste à peut près quatre-cents mètres. Tu relèves le défi ? »

Que la jeune fille était joueuse. Et à chaque fois qu'ils jouaient ensemble, la jeune fille jouait tout ses coups à fond. Autrement dit elle voulait gagner a tous prix.
Mais cette fois ci, vu qu'elle avait accepté, la laisserait elle l'attraper?
James, pas grand fervent admirateur de la course à pied fit mine de réfléchir. Il était bon en sprint parcequ'il avait prit l'habitude de fuir devant les bruits de pas dans les couloirs lorsqu'il préparait une bêtise. Mais courir vite e silence, ce n'est pas courir vite tout court. Pour s'enfuir en silence, il faut connaître son corp et ses limite, il faut être l'ombre de sa propre ombre, il fallait courir pour s'enfuir. Alors que la il fallait courir pour rattraper quelqu'un et qui plus est une Héra qui pratique la course à pied quasiment tous les matins.


Je relève le défi! Et je te laisse partir avec trois seconde d'avance....
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Lun 25 Juil - 10:39

Alors que James répondait qu'il ne voyait pas, Héra sourit. Non il n'avait rien fait à part être le Gryffondor arrogant qu'il était avant qu'elle ne le connaisse. Il était normal que rien ne lui vienne à l’esprit. Tant pis, il apprendrait un jour ou l’autre. D’ailleurs elle se souvint qu’il était plus jeune qu’elle d’un an. Il avait le même âge que son frère. Peut être aurait elle du trouvait quelqu’un de plus mature finalement. Mais qui donc ? Elle ne voyait pas de septième année aussi intéressent. Peut être Malfoy, mais il était beaucoup trop fou, beaucoup trop froid et surtout beaucoup trop amoureux de Sissi Blacky … En même temps James était fou amoureux de la préfète rousse de Gryffondor. Héra n’était pas sotte, mais peut être qu’avec le temps … Bref ce qui compter ici c’était qu’il avait accepter son défi :

Je relève le défi! Et je te laisse partir avec trois seconde d'avance...

Il était joueur ce petit James. Voulait-il savoir que si Héra allait se laisser attraper. Cela ne convenait pas à Héra :

"Pas trois seconde, je veux quand même que tu ais une chance de gagner. On va dire une seconde. C’est à dire que dès que ma main ne touchera plus ton bras tu devras te lançait à ma poursuite."

Elle lâcha son bras qui était toujours enlacé au sien et se plaça devant lui en lui souriant. Elle réenfila son sweat-shirt pour ne pas être gêné par quelque chose dans ses bras. En plaçant sa main sur son bras elle fit un petit détour. En effet sa main ce plaça sur d’abord à la base du coup du jeune rouge et or avant de glisser sensuellement le long de sont épaule jusqu’à son avant bras. Un fois en place, elle lui fit un clin d’œil et partie au quart de tour. Héra n’était pas à fond, juste assez pour donné l’impression qu’elle l’était. Mais son accélération maximum n’était pas. Il ne manquait que deux cents mètres et James n’était pas loin derrière elle. Elle accéléra un peu, à peine d’une demi seconde mais sa suffisait sur la distance à prendre quelques mètres de plus et puis elle relâcha une seconde entière c’est à dire ce qu’elle avait gagné au début de la course. Enfin à dix mètres avant la porte elle relâcha la demi seconde qu’elle avait prise. Et James la rattrapa. Alors qu’il l’attrapait elle rigola de bon cœur. Elle lui dit alors en se retournant vers lui :

"Je suis obligé d’accepter je crois."

Héra se mordit la lèvre inférieur et fit un sourire malicieux lui montrant bien qu’elle l’avait laissé gagné sur la fin. Elle refit glisser sa main du coup de James jusqu’à son bras. Elle enleva ensuite de nouveau son sweat-shirt et rebaissa son T-shirt sur le bas de son ventre alors que celui-ci c’était relevé en enlevant le pull. Elle lui dit alors :

"On se retrouve ici dans un heure pour aller à Pré-au-Lard. Je ne vais pas te faire profité de ma tenue sportive toute l’après-midi quand même. Je vais aller prendre une douche."

Elle lui fit un sourire et hésita à lui faire un baisé sur la joue. Non elle allait trop vite. Elle lui fit juste un clin d’œil complice et s’en alla. Retourné dans la salle commune de Serpentard la remit de mauvaise humeur. Heureusement que quand elle y entra elle y aperçut Regulus lui faisant un sourire. Elle alla le saluer et discuta quelques minutes. Elle était beaucoup familière avec Regulus qu’avec pas mal de ses amis d’enfances. Mais cela dépendait également du caractère de la personne ne face. Après un furtif bisou sur la joue du petit Blacky en lui souhaitant bonne journée elle se dirigea vers son dortoir et surtout la salle de bain. C’était tous ce qu’elle aimait bien faire ici, dans ces cachots. Quand elle était sous l’eau chaud, elle ne se sentait pas envahit par la couleur sombre des murs, ni l’impression d’être un meuble sur lequel une araignée allé faire sa toile. Sa douche dura une dizaine de minutes. Elle prit le temps de se laver les cheveux et de savonnais avec un lait de douche à la vanille. Quand elle sortie elle passa une serviette autour de sa taille et attrapa sa baguette pour faire sécher ses cheveux. Plus rapide qu’un sèche cheveux, en dix minutes chrono son épaisse chevelure brune fut séché et retomba raide comme des baguettes sur ses épaules en courant jusqu’au milieu de son dos. Elle le froissa un peu dans la paume de ses mains pour donner un peu plus de volume et alla chercher ses habits. Il faisait bon aujourd’hui et un doux soleil briller presque sans vent. Elle décida donc d’enfilé un dos nu noir qui s’attaché avec de larges bandes dans le cou et ajusta le tous pour laisser respirer le tatouage de son omoplate droite ou était écrit « we will all laugh at gilded butterflies ». Elle laissa aussi respirer le début de celui positionnait sur le long de sa cage thoracique à gauche. On voyait juste : « There once was a girl who never knew love …» La suite il fallait l’imaginait pour ceux qui ne l’avait jamais vu sans un haut, demandait à Sirius Black par exemple mais pas sur qu’il vous réponde. Héra enfila un slim bleu pour compléter le tous et surtout par ce qu’elle n’était pas avec quelqu’un de plus petit qu’elle une paire de sandale à lanière noire à talons. Elle s’observa dans le miroir en attrapant son sac dans lequel elle rangea sa bourse et sa baguette. Une fois terminé elle sortie dans la salle commune, Regulus était toujours présent. Elle lui fit un coucou de la main et s’en alla. Elle prit son temps et fut pourtant en avance. Lorsqu’elle arriva à la porte James n’était pas là, elle ne le blâma pas puisqu’elle était en avance de quelque minutes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Mar 26 Juil - 13:48

"Pas trois seconde, je veux quand même que tu ais une chance de gagner. On va dire une seconde. C’est à dire que dès que ma main ne touchera plus ton bras tu devras te lançait à ma poursuite."

Puis la jeune fille se plaça devant lui, enfile son sweat et lui sourit. Au lieu de juste lacher son bras, la jeune fille passa sa main sur son coup, déscendit le long de son épaule jusquà son bras avant de partir a fond.
James frissona et remarqua même pas que la jeune fille venait de partir. Ce n'était pas trois secondes qu'il lui avait laissé mais bel et bien cinq... Réagissant le jeune homme partit a fond lui aussi se disant qu'il ne la rattraperait pas sachant que Héra était une joggueuse hors pairs. Il était extrêmement difficile de la rattraper sachant qu'elle un entrainement par jour elle devenait de plus en plus rapide.


*Quel abruti tu es mon pauvre James, tu viens de perdre un verre avec un jolie fille...*

Le jeune homme décida d'accélérer un petit peu et il voyait bien qu'il se rapprochait de la jolie brune ce qui voulait dire qu'elle ne se donnait pas à fond... Ce qui voulait donc dire que la jeune fille acceptait d'aller boire un verre avec le jeune homme. Alors qu'il n'était qu'a dix mètres de la porte du château, le rouge et or attrapa Héra ce qui signifiait qu'elle devait accepter l'invitation.

"Je suis obligé d’accepter je crois."

La jeune fille lui fit un petit sourire lui montrant qu'elle s'était laissée attraper. La jeune fille refit la même chose que tout à l'heure, à savoir faire glisser sa main du cou de James jusqu’à son bras. Le jeune homme frissonna légèrement mais n'en laissa rien paraître. Puis la jeune fille ré-enleva son pull avant d'ajouter.

"On se retrouve ici dans un heure pour aller à Pré-au-Lard. Je ne vais pas te faire profité de ma tenue sportive toute l’après-midi quand même. Je vais aller prendre une douche."

Dommage dit il. Ok, je serais là!

Il laissa la jeune file se diriger vers les cachots alors que lui empruntait les escaliers pour se rendre à sa salle commune. Il était tellement heureux d'avoir réussit à inviter Héra qu'il ne remarqua même pas les serpentards qui essayaient de lui tendre des pièges. C'était devenu instinctif. Ils étaient tellement prévisible. Il sortit sa baguette, en désarma deux avec un sortilège informulé avant de monter à l'étage suivant.
Une fois devant sa salle commune, la grosse dame était encore en train de chanter pour essayer de casser un verre. Le rouge et or s'agaça t la grosse dame le laissa passer.
Une fois dans la salle commune, il courut passant devant les rouges et or présent, dont Rémus et Lily qui se demandaient qu'elle bêtise il avait bien put faire.
Une fois dans son dortoir, il s'enferma dans la salle de bain et passa 20 minutes sous la douche à chanter. Une fois lavé, le jeune homme se coiffa...Enfin... Se décoiffa et s'habilla pour rejoindre la jeune fille qui devait surement l'attendre en bas.
Le jeune homme sortit de la salle commune à fond et descendit les marches. Il faillit tomber mais se rattrapa à plusieurs reprises à la rambarde. D'en haut des escaliers, il constata que Héra était déjà la et il dévala les marches pour la rejoindre. Arrivé derrière elle, le jeune homme passa son bras sous le sien.


Alors ou va t'on?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Lun 8 Aoû - 8:04

Et comme prévu le fameux James Potter ne se fit pas attendre. Elle l'entendit arrivée mais ne se retourna pas. Elle le laissa approché. De nouveau comme quelques temps auparavant il passa son bras en dessous du sien. Il était pile à l'heure étrange pour un homme. Il s'entait bon, il avait du se laver lui aussi. Héra décida alors de faire un commentaire sur se point mais se ravisa. Cela aurait été parlé pour ne rien dire, et ce n'était pas son genre. En même temps il fallait quand même faire de la conversation car sinon aussi bien lui qu'elle même s'ennuieraient. Héra le supporterait si cela lui était bénéfique mais pas sûr qu'un jeune homme aussi casse cou que James accepte un belle conversation de "quatre minutes trente trois seconde de silence". Heureusement pour elle celle lui qui ouvrit le bal des paroles.

Alors ou va t'on ?

Héra tourna son regard vers lui avec une petite mou faisant mine de réfléchir. Finalement elle dit sur un ton un peu moqueur :

"Est ce à moi que tu poses cette question ? Je te ferais remarqué que c'est toi ... Elle accompagna ses paroles d'un index accusateur pointant tout droit dans la direction du bout de nez de James et l'approcha jusqu'à le toucher ... Toi qui m'a invité donc je pense que c'est à toi de me dire où on va"

Héra enleva alors son index accusateur et lui fit un sourire quelque peut malicieux. Elle se demanda si Potter avait fait exprès ou s'il ne savait vraiment pas ou l'emmené. Elle le toisa un moment. C'était étrange pour elle, elle se sentait différente, presque euphorique, presque heureuse alors qu'elle dévisageait ses traits fin et observer chaque épis que formé ses cheveux au dessus de son crâne. Cela ne lui ressemblait pas vraiment. Généralement, elle devait réfléchir à comment réagir sans se comporté comme un robot. Bien sûr elle avait des sentiments, des émotions, mais elle les refoulait tellement au profit de sa psyché que réapprendre à entendre ses pensées plus grégaires lui donnait d'étranges impressions. En tout cas elle apprécia cette sensation étrange de se retrouver lâché sur une corde tendue entre deux falaises sans protections. Car elle n'en avait pas. Elle n'avait pas de prise sur James Potter. Elle ne pouvait pas le faire chanté, ni le menacé. Et même si elle avait quelque chose de compromettant à dévoilé sur son compte, elle savait, selon ce qu'elle avait observé qu'il préférerait que cela se sache plutôt que d'entré dans le jeu d'un maître chanteur et qui plus est s'il portait le blason de Salazard Sepentard. De ce fait, le jeu devait être beaucoup plus subtile. Il valait mieux se faire l'allié de celui qu'on allait ensuite tromper. Quand Héra pensée à trompé elle pensé surtout à séduire. Car c'était ça son arme. Elle ne pensait pas être une vilaine fille et son intelligence ne semblait pas lui être défaillante. Cela était des atouts mais ils ne suffisaient pas et Héra en était consciente.

Finalement elle lui répondit plus sérieusement :


Je te suis là où tu veux. Mais si je me souviens bien j'ai signé pour boire un verre avec toi. Si tu ne respecte pas les termes je pourrais alors t’attribuer des pénalités et tu me devras bien d'autres choses ...

La Serpentard fit un sourire malicieux et se débarrassa du bras du rouge et or. Elle fit quelque pas en avant sans se soucier de lui tout en se dirigeant vers le portail du château. Au delà de se portail il se trouvait plusieurs possibilité de sortie, des plus classiques au plus farfelue. La jeune verte et argent se retourna alors et lança :

"Alors, tu n'as plus d'imagination ?"

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Dim 21 Aoû - 16:37

Ainsi le rouge et or avait gagné un rendez vous galant avec la jolie serpentard. S'était elle laissée attraper ou non? En y réfléchissant, James aurait juré que oui mais qu'importe, il avait gagné et avait donc le droit d'inviter la jeune fille à aller boire un verre en tête à tête. Héra lui dit qu'ils se retrouveraient juste devant les porte dans une heure. Les deux avaient besoin de prendre une douche et de se faire beau pour ne pas déplaire à l'autre.

Le rouge et or été vétu d'un jean ainsi que d'un léger t-shirt en tissu blanc car le temps s'annonçait trés chaud pour cette fin de matinée. En sortant de la salle commune, le rouge et or faillit tomber tellement il se dépêchait, mais se rattrapa à plusieurs reprise à la rambarde des escaliers.
En bas la jolie brune l'attendait et une fois à sa hauteur, le maraudeur passa son bras sous le sien et lui demanda ou ils allaient. La jeune fille fit une petite mou avant de lui dire:


"Est ce à moi que tu poses cette question ? Je te ferais remarqué que c'est toi ... Toi qui m'a invité donc je pense que c'est à toi de me dire où on va"

La jeune fille avait accompagné ses parole d'un index accusateur placé juste au bout du nez de James. Celui ci loucha pour le regarder. Un peu surpris le jeune homme haussa les épaules et se passa une main dans les cheveux avec un petit sourire gêné. A vrai dire il lui avait demandé ca pour savoir si elle avait un endroit particulier ou elle aimait aller. Il avait juste voulut faire preuve d'un peu de galanterie mais visiblement, la jeune fille ne l'avait pas prit comme tel...

Autour d'eux, les groupies du maraudeurs les regardaient et surtout James d'un regard dégoûté, à l'idée qu'il puisse sortir avec une serpentard. Cependant cela faisait bien longtemps que le jeune homme ne s'occupait plus d'elles. Et puis avec Héra, c'était tellement différent. La jeune fille se moquait de la couleur du sang ou encore de la maison.... Rare venant de la part de quelqu'un habitant la maison de Salazar Serpentard.


Je te suis là où tu veux. Mais si je me souviens bien j'ai signé pour boire un verre avec toi. Si tu ne respecte pas les termes je pourrais alors t’attribuer des pénalités et tu me devras bien d'autres choses ...

Puis la jeune fille repoussa le bras du rouge et or puis s'avança vers le portail de l'école. Le jeune homme eut un petit sourire. Il aimait les femmes avec du caractère et Héra en avait. Mise à part sa beauté, c'était une des choses qui lui plaisait chez elle.

"Alors, tu n'as plus d'imagination ?"

Demander à James Potter s'il n'avait plus d'imagination était comme demander à un chat de ne plus attraper de sourire. En gros c'était impossible. Le jeune homme se mit à hauteur de la verte et argent et il franchirent le portail.

Nous pourrions aller prendre un verre dans une taverne et ensuite aller à la cabane hurlante?


James savait que tous les élèves avaient peur et surement qu'Héra ne dérogerait pas à la règle. Pour elle ce ne serait peut être pas de la peur à l'état pure mais surement de l'angoisse. James savait qu'il s'agissait juste d'une maison abandonné et les cris poussés les soirs de pleines lunes ou les soirs tout court étaient l'oeuvre des ses camarades maraudeurs et lui...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Jeu 15 Sep - 14:59

Alors qu’Héra pointé son index sous le nez du rouge et or, celui-ci se mit à louché, ce qui lui tira un sourire. Elle le trouva alors mignon à loucher ainsi. Mais dès qu’elle se rendit compte qu’elle pensait à une chose pareille elle se mit au coup de pied mental monumental. Mais que faisait elle donc ? Elle ne devait pas céder à James Potter mais lui faire croire qu’elle avait cédé. La nuance était grande et il ne fallait pas qu’elle le perde de vue. Mais voilà, la petite fille naïve qu’elle avait été en troisième année semblait vouloir revenir à la surface. La gentille fille, qui aimait sa famille, qui était rusé mais gentille, voulait être là avec ce Gryffondor craquant. Mais la Héra changé depuis que son cœur avait été brisé lui envoya un crochet du droit et renvoya la gentille Héra dans son trou. Non sans peine car la gentille semblait vouloir profité de ce qu’elle avait toujours rêvé d’avoir : un rendez-vous galant avec quelqu’un de charmant, de gentil, qui ne regarde pas son sang mêlé, ni le prestige de sa famille étiolée. En pensant à cela la jeune fille toucha son tatouage le long de sa cage thoracique. Son tatouage se mit alors à bouger le message changea elle le sentit et elle arrêta de le contact, tout de suite après il redevint le message « There once was a girl who never knew love …», la suite resta caché par son dos nu. Elle recouvra alors sa lucidité et tout son raisonnement logique et froid. Ce n’était pas le moment de tomber amoureuse de James Potter. De plus tout le monde savait qu’il aimait la magnifique rousse des lions d’ors.

Héra se rendit alors compte qu’autour d’elle, des jeunes filles semblaient vouloir lui sauter au cou pour pouvoir l’étrangler. Heureusement qu’elle n’était pas seule sinon les pauvres jeunes filles se seraient prit le même regard. Et puis après tout, qu’est ce qu’elle en avait à faire des autres ? Seule sa personne compter, ce qu’elle devait obtenir, son bien être. Mais le pire c’est que les jeunes sorcières semblaient surtout jalouses car Héra était connu comme appartenant à la maison de Salazard Serpentard. Les deux maisons se livraient bataille et alors. Ne savait il pas que l’amour finissait toujours en haine et que la haine pouvait finir en amour. Où en tout cas en une parodie de l’amour. James semblait ne pas non plus s’en formaliser ce qui rassura la verte et argent. Ce dernier s’avança alors près d’elle et lui répondit :

Nous pourrions aller prendre un verre dans une taverne et ensuite aller à la cabane hurlante?

Héra lui fit un énorme sourire mais fit aussi mine de réfléchir alors que la réponse était bien sûr évidente. Héra s’approcha alors de nouveau de lui et lui donna un signe, bien sûr totalement pensée d’une certaine attirance et d’un plaisir à partager ce moment avec lui. D’elle même, chose qu’elle n’avait jamais faite avec quiconque elle attrapa son bras et l’enlaça du sien. Même si elle était grande et avait rajouté encore quelques centimètres avec des chaussures, elle fut contente de trouvait un garçon plus grand qu’elle. Elle se dressa alors sur la pointe des pieds, toujours en s’agrippant à son bras et lui glissa doucement comme réponse :

Allons y pour ce verre et cette aventure …

Elle pencha alors sa tête sur le côté et plongea son regard bleu métallisé dans les yeux du rouge et or derrière ses lunettes. Elle passa sa langue sur ses lèvres pour les humidifier et lui sourit. Elle détourna ensuite immédiatement le regard et se mit à marcher en sa compagnie de James. Elle lui dit alors sur le ton de l’innocence et la naïveté :

Tu crois que la cabane hurlante est vraiment hantée ? Il me semble quand même étrange que personne n’ose y aller juste pour ce motif…

Elle fit mine de réfléchir. De toute façon elle y avait déjà longuement pensée. Il était impossible que la cabane soit juste hantée par des esprits vengeurs. Dans ce cas la Poudlard l’était aussi. Peeves était aussi un esprit frappeur. Pourtant il ne faisait pas peur. Le Baron Sanglant, le fantôme de Serpentard était lui très effrayant et pourtant personne n’avait déserté les lieux en le voyant. Même Peeves, cette crapule avait de du respect pour lui. Alors pourquoi avoir peur de fantôme dans une cabane. Héra c’était toujours posé la question et peut être le découvrira-t-elle avec James. Il semblait connaître l’endroit et pas très effrayé par la perspective d’y aller. Est ce juste une ruse de garçon pour se faire voir comme mâle puissant et sans peur, ou avait il une idée derrière la tête qui fut tout autre. Quoi qu’il en soit la jeune fille fini par poursuivre :

Pourquoi veux tu m’emmener là bas au faite ?

Elle chercha alors à capter son regard et à lire sur lui ses réactions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   Dim 25 Sep - 15:20

Le rouge et or proposa alors à la jeune fille d'aller boire un verre dans une taverne et après d'aller se promener à la cabane hurlante. Beaucoup de personnes angoissaient a l'appel du nom de cette maison mais personne ne savait réellement ce qui se tenait à l’intérieur même de cette bâtisse. Personne n'avait osé s' aventurer de peur de recevoir un châtiments dont ils ne connaissaient même pas le nom. C'était tellement hilarant d’entendre parler les gens de cette maison en sachant que c'était ses camarades et lui qui provoquaient les cris qui effrayaient les gens de Pré -Au-Lard.

Alors la verte et argent, comme pour accepter cette invitation attrapa le bras du jeune homme. Etant donné qu'elle était légèrement plus petite que lui, la jolie brune dut se mettre sur la pointe des pied pour lui murmurer à l'oreille:


Allons y pour ce verre et cette aventure …

James lui répondit par un clin d'oeil charmeur. Il ne savait pas pourquoi mais il trouvait à la jeune fille un charme irrésistible. Il savait que sortir avec une Serpentard étai assez risqué ce qui n'empêcha pas qu'il resta sur ses gardes tout de même.
Les deux jeune se mirent à marcher dans le parc jusqu'à rejoindre les grilles de Poudlard.


Tu crois que la cabane hurlante est vraiment hantée ? Il me semble quand même étrange que personne n’ose y aller juste pour ce motif…

Le rouge et or haussa les épaules. Il le savait que c'était juste une maison à l'abandon mais il ne devait pas trahir ce secret qui l'unissait à ses amis.

-Personnellement, je ne le sais pas. On a tous entendu beaucoup d'histoire à propos de cette maison comme quoi elle été hanté mais je pense qu'il y a une explication rationnelle derrière tout ca.

Les deux jeunes passèrent les grilles et se retrouvèrent dans le villages sorcier. Ici, il y avait toujours de l'animation ce qui donnait un charme à ce village. On s'y sentait chez soit quoi qu'on puisse en dire car il s'en dégageait une atmosphère saine et familliale. C'est donc pour cette raison que James s'y sentait bien ici. De plus le fait qu'il connaisse le barman des trois balai ainsi que quasiment chaque personne présente dans le bar, aidait bien.

Pourquoi veux tu m’emmener là bas au faite ?

Le rouge et or s'attendait à cette question et savait que ses expressions de visage aussi bien que ce qu'il dirait serait analysé par les verte et argent donc il se devait de faire tout de même attention à ce qu'il dirait.

-Je ne sais pas, pour se balader et discuter. Ca nous permettra de nous connaître un peu plus comme ca.

Le rouge et or plongea alors son regard chocolat dans le bleu métal de ceux d'Hera et lui sourit. Il avait gardé le bras de la jeune fille autour du sien et trouva étonnant qu'elle ne l'enleva pas...

-Les Trois Balais, cela te convient?

Le jeune homme préférait demander à la jeune fille plutôt que de l'emmener dans un bar qu'elle n'aimait pas pour qu'elle le lui reproche plus tard...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Relaxation avant relaxation... (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Relaxation avant relaxation... (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boissons gratuites pour les sorcières avant minuit [LIBRE]
» Luna et Patricia[Libre(mais demandez avant de poster)]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oubliettes-