AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 16:39

    Samedi matin. Ah ! Combien de personne aiment ces fameux samedi matin ? Ils signifient le week end, les grâces matinées, les loisirs en tous genre, les sorties à Pré-au-Lard qui s'approchent à grand pas... C'est un moment que beaucoup apprécient et bon nombres d'étudiants aiment la chaleur de leur couette ces jours là. Beaucoup, mais ce n'est à priori pas le cas de notre jeune femme. Alors qu'il est à peine neuf heure, elle est déjà levée. Pour tous vous dire, elle s'est levée aux aurores afin de profité du silence de la salle commune pour terminer un devoir de métamorphose. Ensuite, le devoir fini, elle a rejoint la Grande Salle où elle a prit son petit déjeuné en compagnie de camarade de maison dans la bonne humeur habituelle qui règne chez les Rouge et Or. Toutefois, le petit déjeuné fut plus calme que bien souvent, en raison de l'absence des Maraudeurs, ces derniers n'étant pas présent dans la salle à cette heure aussi matinale. Une chose est sûre et certaine: lorsque les quatres jeunes hommes ne sont pas là cela se remarque très facilement !

    Une fois le petit déjeuné avalée, Ayako eut la surprise d'être invitée par le professeur McGonagall dans le bureau de cette dernière. Étonnée par cette requête, la demoiselle suivi la directrice de sa maison en silence, se questionnant sur le pourquoi du comment. L'année vient juste de commencer, elle n'a encore fait aucune bêtises jusqu'à présent. Ses devoirs ont tous été rendus dans les temps donnés par les professeurs et aucun ne s'étaient plain de ses bavardages à répétition. Ou du moins, pour le moment ! Pourquoi le professeur de Métamorphose tenait tant à la voir ? Et surtout, pourquoi dans son bureau et non pas dans la Grande Salle, en présence de tous le monde ? C'est quelque chose de grave ? Il y a eu erreur sur ses BUSE et elle n'en a pas obtenues assez pour rester étudier à Poudlard ? A cette pensée, elle senti un nœud se former dans son estomac, ne la quittant pas alors qu'elle prenait place sur l'une des chaise de la pièce, sous l'ordre de son enseignante. Cependant, le nœud ne resta pas bien longtemps car McGonagall chassa toutes les questions de la nippone avec quelques mots seulement. Ses parents avaient un cadeau pour elle et ne pouvant l'envoyer par hibou, le professeur avait accepté de le lui transmettre. Elle lui tendit ensuite une petite boule de poil grise avec un sourire amusé face aux gros yeux étonné de la demoiselle. Un chaton !

    A neuf heure et quart, Ayako était donc assise au pied d'un arbre dans le grand parc de Poudlard, ne pouvant s'empêcher d'être aux anges. Un bébé chat ! Depuis le temps qu'elle en voulait un ! Le sourire aux lèvres, elle se mit à caresser la fourrure de l'animal, déclenchant aussitôt les ronronnement de ce dernier. Elle stoppa ses caresses un instant afin de s'adosser confortablement à l'arbre, étendant ses jambes face à elle puis elle attrapa le chaton afin de le porter pour qu'il soit à la même hauteur que sa tête. Après l'avoir regarder un instant dans les yeux elle le reposa au sol et se mit à le taquiner avec ses doigts, s'amusant de le voir s'attaquer à ces derniers avec ses pattes. Souriant avec un air attendrie, elle penchant la tête sur le côté, cherchant un nom pour son nouvel animal de compagnie.

    « Il te faut un nom... Umh... Comment je peux t'appeler ? Pas quelque chose qu'on entend partout han ! Du genre Félix... Toute façon, t'es pas un garçon donc pas de Félix on est tranquille ! Voyons voir... Quelque chose d'original et de mignon... Qu'est ce que tu penses de Dyska ? »

    Baka Ayako ! Est-elle au courant qu'elle parle à un chat ? Heureusement qu'elle est seule sinon on l'enverrais à St Mangouste ! Enfin quoi que maintenant ceux qui la connaissent bien commencent à avoir l'habitude ! Ce n'est pas une raison certes mais bon, elle fait encore ce qu'elle veux, nous sommes toujours dans un pays libre, n'est ce pas ? Un nouveau sourire se dessina sur les lèvres de la Gryffondor alors que le chaton ronronnait tout en s'attaquant aux doigts de la nippone, les mordillant à l'aide de ses petites canines avant de les lécher avec une langue râpeuse comme pour s'excuser...

    « Tu aimes ? C'est joli, ne ?! On opte pour ça alors ? Aller, tu es donc baptisée ! »


Dernière édition par Ayako Nakajima le Dim 2 Jan - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 17:52

    Sirius était aux bords de la crise de nerfs. Remus ne lui parlait plus et l'entente entre les maraudeurs s'effritait à cause de ça. A cause de sa propre bêtise. Cela faisait quelques nuits qu'il restait dehors et ne revenait qu'au petit matin. Mais à chaque fois ne dormait pas beaucoup, les blessures qu'il se faisait lui faisant mal. C'est donc en soupirant qu'il partit dans la salle de bain, s'habiller et par la même occasion prendre une bonne douche.
    Une fois qu'il eut finit, il sortit de la salle de bain, et jeta un regard vers les autres lits. Ceux de Peter et James étaient toujours occupés par leur propriétaire mais celui de Moo... Remus était vide. Un pincement au cœur, il prit la direction de son lit, pour s'habiller. Une fois cela fait, il se rallongea sur son lit. Tout ça était trop compliqué. Se maudissant intérieurement, il se releva et sortit doucement, laissant James et Peter dormir tranquillement. Il pris la direction des cuisines. Manger en public pour que tout le monde voit sa tète de déterré, ce n'est même pas la peine. Les gens se poserait des questions et là il n'était pas d'humeur. Il pris une ou deux tartine en remerciant les elfes de maison et maintenant? On était samedi, les gens allaient tout doucement se réveiller et s'il restait là comme un imbéciles devant la Grande Salle, ca n'ira pas. Donc que faire? La bibliothèque? Remus doit certainement y être. Alors pas question. La salle commune aussi d'ailleurs. Non, la meilleur solution, c'est dehors.
    Il se dirigea donc vers les portes, un bandage à la main gauche, elle même dans la poche de son pantalon tout comme sa jumelle. L'air était un peu plus chaud que la nuit, réchauffé tout doucement mais surement par un soleil timide. Il se dirigea vers la foret interdite, devenue à présent sa seule compagnie, mais il entendit quelqu'un aux alentours. Une voix féminine. Ah. Bah pourquoi pas. Après tout, un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal. Il ne supportait pas la solitude. Alors autant se lier d'amitié avec d'autres personnes pour oublier tout ça. Pourquoi pas James? Parce qu'il fait partie des Maraudeurs et lui aussi. Alors autant abandonner tout de suite l'idée de lui parler. Enfin, pour l'instant.
    Il se rapprocha donc, inspirant un grand coup pour être sur que sa gorge serait capable d'émettre un son, et prit une attitude assurée. La jeune fille se trouvait derrière un arbre. Il le contourna et là il le vit... Un chat Une de ses bestioles innocente mais capable de vous griffer si jamais cela ne veut pas. En fait, un chat c'est perfide et rusé, comme un serpent, c'est pour ça qu'il les hait. Non, c'est sur, il préférait nettement les chiens et rien ne lui ferait changer d'avis. Il resta là, pétrifié et c'est la voix de la jeune fille qui le tira de ses pensées:

    « Tu aimes ? C'est joli, ne ?! On opte pour ça alors ? Aller, tu es donc baptisée ! »

    Sirius regarda la jeune fille d'un peu plus près. C'était une Gryffondor, il l'avait déjà vu dans la salle commune. Il s'assit à coté d'elle et lui demanda à la fois apeuré et curieux par la chose entre ses mains:

    -Excuse moi, mais ce chat ne mord pas?

    Question très existentielle. Du moins pour lui. Il détestait les chats. Pas tous mais la plupart et il le leur rendait plutôt bien. Autre point pour les haïr. Très intrigué, il attendit la réponse de la jeune fille, ayant oublié ses problèmes avec Remus... Ou presque.


[poooowwaaa en mode, post court! *sort*]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 18:43

    Alors qu'Ayako monologuait afin de trouver le nom parfait pour le chaton qu'elle tenait dans les mains, une silhouette s'avança vers elle, silencieusement. La japonaise ne remarqua pas se détaille tous de suite, trop concentrée sur la boule de poil à présent à ses côtés, essayant d'attraper les doigts de sa nouvelle maîtresse avec l'aide de ses petites pattes, faisant rire cette dernière. Amusée, elle fini par se décider sur le prénom de sa compagne; Dyska. C'est là qu'elle remarqua la présence du jeune homme. S'étant assit à ses côtés sans qu'elle ne s'en aperçoive, trop captivée par le bébé chat. Lorsqu'il prit la parole, Ayako eut donc un léger sursaut, étonnée d'entendre quelqu'un s'adresser à elle alors qu'elle se pensait seule.

    « Excuse moi, mais ce chat ne mord pas ? »

    La rouge et or redressa la tête afin de découvrir l'identité de cette personne l'ayant surprise en pleine discutions avec un chaton. Sirius Black ? Son regard se fit encore plus surpris lorsqu'elle réalisa qu'elle ne rêvait pas. C'était bel et bien Sirius Black, le Maraudeur. Et il était seul. D'ailleurs en y repensant, ces derniers jours il se faisait assez rares de voir les quatre jeunes hommes ensembles. Une dispute dans l'air ? C'était étonnant, eux qui semblaient si bien s'entendre... Quoiqu'il en soit, Sirius était là, assis à ses côtés, observant avec curiosité et crainte le chaton. Avec un sourire, Ayako se mit a caresser la tête du chaton tout en prenant la parole afin de répondre.

    « C'est encore un bébé du coup il mordille un peu... »

    Comme pour appuyer les dire de sa maitresse, Dyska se remit à mordiller les doigts de cette dernière, recommençant son petit manège du "je-te-mords-puis-je-te-lèche-pour-m'excuser". Après avoir observer le chaton pendant un petit moment, faisant bouger ses doigts et s'amusant de ses réactions, la jeune femme redressa la tête, la tournant une nouvelle fois vers Sirius.

    « Mais bon, c'est un chat. Ils sont imprévisibles. »

    Elle adressa un sourire au Maraudeur et continua de le regarder malgré qu'elle ait fini de lui parler. C'était assez étonnant comme situation. Voilà maintenant six ans qu'ils sont dans la même maison mais ils ne se sont encore jamais réellement adressé la parole. Même si elle n'a jamais chercher à le connaitre plus que ça, estimant que ses admiratrices étaient bien assez nombreuses, il faut avouer que les petites blagues du Maraudeurs amuse fortement la jeune femme et puis, entre nous le jeune homme a été réellement gâté par la nature, même si ce physique avantageux est un peu terni en ce moment même. La demoiselle prit de nouveau la parole, utilisant un ton neutre.

    « Désolée de te dire ça mais... Tu as une tête affreuse aujourd'hui. »

(J'avoue que je suis pas mieux xD)


Dernière édition par Ayako Nakajima le Dim 2 Jan - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 19:09

    Sirius regardait le chat, toujours crainte et curiosité mêlées. La jeune fille sursauta légèrement à sa voix. Après tout, cela était normal. Se croire tout seul et au final, s'apercevoir que ce n'est pas le cas et surtout en le voyant comme ca, comme s'il venait de transplaner, c'était tout à fait normal. La jeune fille lui répondit après un temps:

    « C'est encore un bébé du coup il mordille un peu... »

    A parce que quand c'est adulte, ca ne vous mange plus le doigt? Question que Sirius allait sortir s'il ne s'était pas retenu. Après tout les chats était intelligent et voir cette boule de poil mordre le doigt de sa propriétaire avant de le lécher comme pour dire je m'excuse était assez inhabituel pour lui. A nouveau, la jeune fille repris la parole:

    « Mais bon, c'est un chat. Ils sont imprévisibles. »

    Je te crois sur parole! C'est d'ailleurs bien là le problème, jamais on n'arrive à distinguer ce qu'il pense... Comme... NON! N'y pense plus! Sirius déglutit difficilement et voulut caresser la boule de poil mais il hésitait. Si il le mordait? Après tout, son coté canin, ressort assez souvent, d'après James. La jeune fille regardait Sirius du coin de l'œil ce qui ne lui échappa pas. C'est vrai que c'est rare de le voir seul. Il est toujours accompagné d'un maraudeur. Ou alors c'est parce qu'il a quelque chose sur le visage. La fatigue se voit vraiment??? Sirius voulut lui demander mais encore une fois la jeune fille le devança:

    « Désolée de te dire ça mais... Tu as une tête affreuse aujourd'hui. »

    Affreuse!!!! c'est la fin du monde! J'ai une tête affreuse! Bon, entre temps, ca se comprend, vu les nuits horribles que je passe depuis le break. Sirius, lui fit un regard étonné et passa à un sourire charmeur et lui répondit:

    -Aujourd'hui? Si tu peux comparer, c'est que tu m'a déjà observé?

    Ce n'était pas une question mais plus une remarque. Il se mit à rire. Mais qui disparut bien vite. Trop d'évènement se bousculait dans sa tête. Il dit simplement à la jeune fille, en guise de justificatif:

    -Les nuits sont courtes en ce moment.

    Certes, mauvaises excuse Mais bon, elle devra se contenter de ça. Reportant son attention sur le chat, Sirius demanda à la jeune fille:

    -Je peux le caresser? Il me mordra pas hein?

    Question débile encore une fois. La jeune fille... Comment elle s'appelait déjà? Sirius lui posa la question:

    -Au fait, je ne sais même pas comment tu te nomme.

    Oui bon elle est à Gryffondor et alors? Je connais pas tout le monde! Enfin, une partie. Il attendit la réponse de la jeune fille, observant le chat comme s'il allait l'attaquer d'un moment à l'autre.


[et voilà, tout aussi court xD]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 20:00

    Une fois que la surprise de voir Sirius Black assis à ces côtés fut passé, Ayako se remémora sa question avant d'y répondre, le sourire aux lèvres. C'était amusant comme situation. Le Maraudeurs regardait le chaton avec curiosité et crainte, comme si c'était la première fois qu'il en voyait un. Pourtant ce ne sont pas les chats qui manque à Poudlard avec le nombres d'élèves qu'il y a... Même le concierge en possède un, c'est pour dire qu'il est assez fréquent de croiser la route d'un chat. Peut-être n'avait-il jamais croisé la route d'un chaton ? Juste des chats adultes ? Enfin, il n'y a pas tellement de différence entre les deux hormis la taille. Elle chassa rapidement ces questions de son esprit, se concentrant sur la conversation qui commençait. Elle aurait l'occasion de revenir à ses interrogations plus tard. Après avoir annoncé que Dyska se contenter de mordiller, vu qu'elle n'était qu'un chaton, elle ajouta que les chats étaient des animaux imprévisibles. Indépendant, il peut très bien se montrer câlin et vous faire comprendre quelques secondes plus tard qu'il veut être tranquille en sortant les griffes afin de les planter dans votre peau pour que vous le lâchiez. Mais en même temps se sont de belles bêtes.

    Elle resta ensuite silencieuse, observant le jeune homme sans chercher à se cacher. Après tous, si il n'apprécie pas d'être dévisagé il n'en ferais pas autant pour se faire remarquer. Et il ne serait pas venu la rejoindre ! Ayako prit finalement la parole, lui annonçant qu'il avait une tête affreuse. Ah, la franchise, parfois cette dernière nous joue des tours ! Et la rouge et or est tous bonnement incapable de s'empêcher de dire ce qu'elle pense réellement, peut importe les conséquences que ces actions comporterons. Si elle ment, elle s'en voudra et elle serait même capable d'en être malade ! Et puis, il vaut mieux une vérité qui fait mal qu'un mensonge qui fait sourire. La vérité fini toujours par éclaté et Ayako à souvent entendu dire qu'il valait mieux demander pardon que permission. La franchise se faisant de plus en plus rare chez ses semblables, la nippone s'applique encore plus pour faire ressortir ce trait de caractère dont elle est assez fière. Sirius eut un regard étonné à l'entente de ses paroles. Umh, ce ne doit pas être souvent qu'on lui dit ce genre de phrase ! Qu'elle sera la réaction d'un des plus célèbres beaux garçons de Poudlard ? Elle ne se fit pas attendre d'ailleurs. Refoulant sa surprise, il prit un sourire charmeur tout en prenant la parole. Il ne semblait pas être fâché, c'est une bonne nouvelle pour elle. Qui sait ce qu'il aurait bien pu faire si la remarque l'aurait vexé.

    « Aujourd'hui ? Si tu peux comparer, c'est que tu m'as déjà observé ? »

    Très vite, le rire de la jeune femme rejoignit celui de son camarade. Cependant les deux rires se stoppèrent vite, Ayako tenant à s'expliquer. Il ne faut pas non plus qu'il aille s'imaginer des choses hein !

    « Difficile de ne pas le faire lorsque l'on sait que toi et ton groupe vous attirez l'attention sur vous partout où vous allez ! Et certaines demoiselles ne se lassent pas de parler de toi... A croire qu'elles n'ont que ton prénom à la bouche ! »

    Alors qu'elle s'expliquait sur le fait qu'elle l'ait déjà observé à maintes reprises, Sirius prit à son tour la parole, se justifiant à propos de cette tête d'endormi. Tout en l'écoutant, Ayako replaça une mèches derrière son oreille, jetant un coup d'oeil sur Dyska au passage afin de s'assurer qu'elle ne s'enfuie pas dans le parc. La rattrapé serait un exercice fatiguant qu'elle n'a pas spécialement envie d'expérimenter.

    « Les nuits sont courts en ce moment. »

    Elle hocha la tête, ne s'attendant pas à en apprendre plus. Après tous, qui est-elle pour lui ? Juste une camarade de classe, une simple connaissance. Elle n'a pas spécialement besoin de tous savoir sur les faits et gestes du jeune homme. Elle n'est pas sa mère ni autre chose de ce genre ! N'est ce pas ?

    « Je peux le caresser ? Il me mordra pas hein ? »

    Souriant de nouveau, Ayako pris le chaton dans ses mains, le rapprochant ainsi de Sirius. Visiblement, le jeune homme semblait avoir peur des réactions du chaton. Alors c'est ça ? Il a peur des chats ? Elle prit la parole, utilisant un ton taquin.

    « Je n'ai pas de troisième œil selon le professeur Trelawney. Il n'y a donc qu'en essayant que tu le sauras. Vas-y ! »

    Alors qu'elle attendait qu'il caresse l'animal, il reprit la parole.

    « Au fait, je ne sais même pas comment tu te nomme. »

    Toujours souriante, Ayako hocha la tête. Oui, il est vrai que le Gryffondor ignore qui elle est, même si ils sont tous deux camarades de classe. Quand à elle, elle ne le connait uniquement grâce aux dires et aux rumeurs qui se faufilent dans tous le château. Autrement, c'est bien la première fois qu'ils se retrouvent tous les deux face à face et qu'ils daignent s'adresser la parole !

    « Ayako. Ayako Nakajima. »

    Inutile de lui renvoyer la question. Tous le monde sait qu'il s'appelle Sirius Black ! Elle désigna le chaton avant de reprendre la parole.

    « Et elle, c'est Dyska ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 21:22

    Sirius regardait toujours la boule de poil quand les paroles de la jeune fille vint chatouiller ses oreilles:

    « Difficile de ne pas le faire lorsque l'on sait que toi et ton groupe vous attirez l'attention sur vous partout où vous allez ! Et certaines demoiselles ne se lassent pas de parler de toi... A croire qu'elles n'ont que ton prénom à la bouche ! »

    Ah vraiment? Comme si je le savait pas! Sirius leva les yeux aux ciel et balaya les paroles d'un revers de la main comme si elles étaient insiginifiante. C'était flatteur bien sur, cela confirmait le fait que Sirius soit beau mais d'un autre coté, elles le collaient sans arret. Il y eu un accident une fois. C'était juste avant les grandes vacances de 75. A la fin de la quatrième année. Il faisait chaud à en mourir et ils ont eu la merveilleuse idée de faire une bataille d'eau improvisé. Sauf que... Il avait complétement oublié les groupies qui le regardaient depuis au moins vingt minutes. Forcément, avec une chemise mouillé... S'en suivit une course mémorable. Il sourit à ce souvenir. Il a dut battre le record de vitesse à ce moment. La voix de la jeune fille le tira de ses pensées à nouveau.

    « Je n'ai pas de troisième œil selon le professeur Trelawney. Il n'y a donc qu'en essayant que tu le sauras. Vas-y ! »

    Elle rapprocha le chat près de moi. Je reculais. Au cas où. Je répondis à sa phrase en fixant la boule de poil qui me regardait:

    -Ah, Trelawney n'a pas de troisième oeil, elle ne fait que raconter des sornettes mélodramatique...

    Sirius regardait toujours la boule de poil. Il approcha une main hésitante. Le chat semblait se réveiller d'un coup et il tourna la tete vers la main de Sirius. Main qu'il s'empressa de l'enlever. Elle pouvait mordre! Il serait contaminé! Bon, ses excuses étaient bidon mais sa répultion l'était tout autant. Il renouvela l'expérience et posa sa main sur la petite tète du chat. Ce dernier leva la tete pour sentir sa main. Sirius se laissa faire. Après tout, ce n'est qu'un chat. Il caressa doucement la tete du chaton qui ferma les yeux. Au final, ils sont pas si méchant que ça! Sirius écouta la jeune fille qui avait repris la parole:

    « Ayako. Ayako Nakajima. »« Et elle, c'est Dyska ! »

    Ah, c'est une fille? Il sourit à Ayako et sentit un mordillement à son petit doigt. Il retourna la tete vers le chat qui lui mordillait. Sirius enleva sa main direct et regarda cette Dyska d'un mouvais oeil. Non mais! On ne mord pas Sirius Black comme ça! Il répondit à Ayako, indigné:

    -Elle m'a mordue!

    Sirius regardait à nouveau le chat et pointa son index sur le museau de ce dernier et il s'adressa au chat:

    -On ne mord pas! Tu mord qui tu veux, petite boule de poil mais certainement...

    Il arreta sa phrase car Dyska jouait avec son doigt en donnant des petits coup de patte. Sidéré, il regardait tour à tour le chat et sa maitresse. Puis il se mit à rire.

    C'est trop drole!

    Il remplaca son doigt par un brin d'herbe que Dyska voulait mettre dans sa bouche. Il avait presque oublié la présence d'Ayako qui reprit la parole...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Dim 2 Jan - 23:00

    Lorsque Sirius aborda un sourire charmeur afin de la questionner sur le fait qu'elle l'ai déjà observé, Ayako répliqua aussitôt qu'il était difficile de faire autrement lorsque l'on sait que ce même jeune homme est considéré comme étant une véritable star dans le château. Le jeune homme leva les yeux aux ciel et fis un geste de la main, comme si il voulait oublier quelque chose d'insignifiant. Ensuite, un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il semblait être plongé dans ses souvenirs. Sirius expliqua ensuite que ses nuits étaient courtes ces derniers jours et ils changèrent rapidement de sujet. Visiblement Sirius n'avait pas envie d'en dire d'avantage et même si la nippone peut se montrer d'une curiosité extrême, elle sait se tenir et respecter la vie privée des gens. Le jeune homme la questionna sur la posibilité de caresser le chaton, voulant savoir si il se ferait mordre ou non, ce qui eu pour effet de faire sourire la demoiselle. C'était amusant de voir le grand et fort Sirius Black s'inquiète du fait d'être mordu ou non. Où est passé le courage des Gryffondor présent en lui ?! Elle évoqua le professeur Trelawney et le don du troisième tout en lui tendant l'animal. Ce qui eu pour effet de faire reculer prudemment le Maraudeur.

    « Ah, Trelawney n'a pas de troisième œil, elle ne fait que raconter des sornettes mélodramatique... »

    Ayako éclata de rire. Oui, le professeur de divination n'est pas ce qu'il se fait de mieux. Mais c'est sympa de l'avoir, uniquement pour la facilité déconcertante à avoir de bonne note dans ce cours. Et puis, la jeune femme à de bons souvenirs grâce à ce cours, notamment des moments passé avec Mike. Les fou rire ont été nombreux lors de ce cours alors qu'ils s'organisaient des morts toutes aussi invraisemblables les unes que les autres. Piétiné par une armée de gnomes ayant voulu se révolter. Mort en tombant de son lit. Être écraser par un troll aveugle. Pris comme proie par un sombral végétarien... Et jamais l'enseignante n'avait bronché, acceptant tous avec plaisir, les félicitant même. Elle se remémora également les cours où ils devaient observer les étoiles. Combien de fois s'étaient-ils endormis là, à la belle étoiles sous les paroles dénuées de sens de ce même professeur ? Un trop grand nombre de fois. Les cours sont affreusement ennuyant mais avec un peu d'imagination et de bons amis ils se transforment vite en partie de rigolade.

    « Oui, c'est vrai qu'elle ne vaut pas mieux que tout le château réuni ! »

    Elle observa ensuite Sirius approcher une main hésitante en direction de Dyska. Cette dernière leva la tête, observant cette nouvelle main avec curiosité, l'air de se demande qu'est ce que c'était. Elle n'eut pas le temps de faire un geste de plus, Sirius ayant retiré vivement sa main suite au mouvement du chaton. Il sembla débattre intérieurement pour voir si il retente le coup ou non et finalement il posa sa main sur la petite tête du chat. Immobile quelques instant, il sembla prendre confiance et il ne broncha pas lorsque Dyska posa un regard curieux sur cette main, sentant cette nouvelle odeur afin de s'en souvenir pour plus tard. Le Maraudeur se mit ensuite à caresser la tête du chaton, alors que Ayako faisait les présentations. Le jeune homme lui adressa un sourire avant de retirer vivement sa main, une nouvelle fois, fusillant la pauvre petite bête qui s'était reculée craintivement face à se mouvement un peu trop brusque pour elle. Sirius prit la parole, utilisant un ton outré sous le regard amusé d'Ayako

    « Elle m'a mordue ! »
    « Elle joue, c'est tous, ce n'est pas méchant. »


    La demoiselle retint un rire, se contentant uniquement de sourire en observant Sirius réprimander le chaton, son index pointé sur lui alors que Dyska l'observait, la tête penchée sur le côté avec de grand yeux curieux.

    « On ne mord pas ! Tu mords qui tu veux, petite boule de poil mais certainement... »

    Certainement... Certainement quoi ? Certainement pas moi ? Il ne termina pas sa phrase, regardant avec étonnement le chaton. Dyska ayant a priori jugé inintéressant les paroles prononcées par le garçon, elle s'était plutôt intéressée l'index de ce dernier, pointer sur elle. Elle était donc là a donné des coup de patte dans ce même doigts, trouvant ça plus amusant que d'écouter les réprimandes. Le Maraudeurs quand à lui posa son regard tour a tour sur le chat puis sur Ayako avant de se mettre à rire, très vite suivi par cette dernière.

    « C'est trop drôle ! »

    Il arracha un brin d'herbe qu'il secoua sous les yeux du chat alors que la Gryffondor prenait la parole, son rire s'arrêtant petit à petit

    « C'est la première fois que tu vois un chaton jouer ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Lun 3 Jan - 22:03

    Il n'écouta qu'à moitié les paroles d'Ayako, trop absorbé par la bestiole à poil devant lui. Il entendit tout de même un:

    « Oui, c'est vrai qu'elle ne vaut pas mieux que tout le château réuni ! »

    La dessus, Sirius était tout à fait d'accord. Suivre son cours fut sa plus grande erreur. Ou pas. Il travaillait les autres cours. Enfin, reprendre serait un terme plus exacte. Et surtout, il rigolait avec les autres Maraudeurs. Une fois, avec les boule de cristal, il avait réussi à attraper un des nombreux voiles de Trelawney, vérifiant au passage si rien n'était suspect dessus et le mit autour de sa tete avant de faire de grand geste autour de la boule de cristal en parlant comme un espagnol et dire du style: " Je suis madame Irma! Madame Irma va vous lire l'avenir...". Il entendit d'ailleurs une fois James lui répondre et lui demander: "Est ce que Lily-jolie va finir par sortir avec moi?" Sirius, toujours sous sa forme Madame Irma lui répondit:" Oh... Je vois... Je vois Lily et toi... Lily mettant sa main sur ta joue avec un grand sbaf!" Sirius s'écroula de rire, sous ceux de Peter et de Remus. James lui, faisait la moue. Je remis la voile à Trelawney et n'avait d'ailleurs rien vue. Il se reprit contenance et changea de sujet pour ne pas vexer son frère de cœur. Il fut tiré de ses pensées à nouveau par Ayako, après avoir disputer le chat:

    « Elle joue, c'est tout, ce n'est pas méchant. »

    C'est bien une drôle de façon de jouer... A la place d'un doigt, une fois adulte se sera une souris... Pauvre Peter, il a la vie dure quand même... Sirius sourit à Ayako comprenant tout de même ce qu'elle voulait dire. Mais il préférait quand même la façon de jouer des chien. Courir après une balle, c'est bien moins dangereux et cela fait tout autant rire.
    Après son exclamation indigné et sa réprimande, le chat commençait à jouait avec un brindille d'herbe. Sirius éclata de rire suivit de près par Ayako. Cette dernière lui posa une question. s'il avait déjà vu un chat jouer. Il lui répondit, après un temps de réflexion:

    -Pour te répondre franchement non. A chaque fois que je vois un chat, c'est soit pour flemmarder, soit pour aller manger, soit pour scruter tout le monde d'un œil mauvais.

    En dernier, il faisait bien sur référence à Miss Teigne qui les suivaient partout dans les couloirs, comme s'il les guettait. S'en est vraiment flippant. Mais depuis quelques temps elle ne le faisait plus. Depuis que j'ai du grogner et faire croire que j'allais la mordre s'il elle ne partait pas. Oui.. Peut être bien... Sirius continua le fond de sa pensée:

    -En fait, je n'aime pas trop les chats. Je les trouve imprévisible et trop autonome... Mais extrêmement intelligent. C'est surtout très rusé. Non, je préfère de loin les canidés. Bien plus loyaux envers leur maitre. Mais cela ne signifie pas que je n'aime pas Dyska!

    Il s'était empressé de dire sa dernière phrase, remarquant la bourde qu'il avait fait. Ayako avait un chat et elle semblait l'apprécier. Lui dire que lui ne l'aimait pas, ça peut jeter un froid. Il reprit:

    -En fait, les chaton sont beaucoup plus drôle que les chat adulte. Eux au moins, il joue...

    Sirius lança un petit sourire au chat qui jouait avec la brindille depuis tout à l'heure. Il la fit bouger d'un coté et le chat suivit le mouvement. Il fit de même et le chat aussi. C'était assez comique de le voir comme ça. Tout à l'heure tout paisible et maintenant une boule de nerf. Oui, les chats était vraiment imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Mar 4 Jan - 0:10

    Lorsque Ayako prit la parole afin d'excuser l'action du chaton, expliquant que pour la boule de poil il s'agissait là d'un jeu et qu'il n'y avait rien de méchant dans ses gestes, le jeune homme se contenta de sourire. Malgré les explications de la demoiselle, le Maraudeur s'obstina à vouloir réprimander le chaton, pointant un index se voulant menaçant face à la petite bête. C'était une scène particulièrement amusante à observer. Surtout que Dyska semblait ne pas se formaliser des paroles du garçon. Pour elle, ça ne devait être qu'un ramassis de charabia, beaucoup trop compliquer pour son jeune âge. En prenant le temps d'observer les gestes et les mimiques faciales du Gryffondor, elle pourrait facilement comprendre qu'elle a fait quelque chose qu'il ne lui a pas plut. Mais elle préfère s'amuser avec ce doigt tendu vers elle. C'est tellement intriguant ! Les paroles, elle s'en moque. Elle veut jouer, le blabla c'est pour les grands et elle n'est encore qu'un tout petit bébé elle. Elle à quitté sa mère récemment et elle est capable de se débrouiller toute seule pour manger. Avec l'aide de sa maîtresse certes mais sa maman n'est plus avec elle.

    Ayako quitta le chaton des yeux, posant ses derniers sur son camarade de classe, joignant son rire au sien alors qu'il s'amusait a agiter une brindille d'herbe juste sous le museau de Dyska. Il semblait être étonné par le manège du chat qui voulait à tous prix mettre l'herbe dans sa bouche avant de le recracher, donnant quelques coups de pattes, approchant curieusement son nez afin de flairer l'objet étrange et se remettre à jouer avec après avoir constater qu'il n'y avait aucun danger en vu. La Gryffondor les observa un moment avant d'interrompre le petit jeu quelques instant, questionnant le Maraudeur afin de savoir si c'était la première fois qu'il voyait un chaton jouer.

    « Pour te répondre franchement non. A chaque fois que je vois un chat, c'est soit pour flemmarder, soit pour aller manger, soit pour scruter tout le monde d'un œil mauvais. »

    Ah, cette dernière phrase devait très certainement faire référence à la chatte du concierge. Était-ce réellement un chat d'ailleurs ? Parfois Ayako en doutait. On aurait pu lui dire que cette dernière était en réalité un animagus elle n'en aurait pas été étonnée plus que ça ! Ce chat avait parfois des réactions tellement étranges pour un chat ! Il y a anguille sous roche, comme disent les moldus.

    « Je te rassure, ça fait d'autre chose. Et ils ne sont pas tous comme Miss Teigne, elle c'est l'exception du monde des félins ! »

    Sirius reprit ensuite la parole, s'expliquant sur son avis sur les chats et son appréhension vis a vis de ces derniers.

    « En fait, je n'aime pas trop les chats. Je les trouve imprévisible et trop autonome... Mais extrêmement intelligent. C'est surtout très rusé. Non, je préfère de loin les canidés. Bien plus loyaux envers leur maitre. Mais cela ne signifie pas que je n'aime pas Dyska ! »

    Il s'était empressé d'ajouter cette dernière phrase, un peu comme si il craignait qu'elle ne le prenne mal. La jeune femme eut un léger sourire suite à ses paroles, approuvant d'un hochement de tête. Oui, les chats sont terriblement imprévisible, autonome et intelligent. Si ils ne veulent pas quelque chose, venir se blottir auprès de vous par exemple, rien ne pourra les obligés à obéir. Ils décident seuls de leurs moments de tendresse auprès des humains et ça peut être un sacré inconvénient. Néanmoins lorsqu'un chien mord, c'est plus douloureux qu'une morsure de chat. Surtout que ces derniers mordent rarement, préférant plutôt utiliser leurs griffes.

    « Oui, ils sont terriblement indépendant. Mais bon, il y a aussi des avantages grâce à ça. Il n'y a pas besoin d'être toujours derrière eux, ils savent facilement se débrouiller tout seuls et ils supportent plus facilement les absences. »

    Elle se mit de nouveau à sourire, quittant Dyska et le Maraudeur des yeux afin de laisser ces derniers se balader dans le parc. Habituellement, il y avait toujours des petits groupes installés ici et là mais le samedi matin, aussi tôt qu'aujourd'hui ces fameux groupes devaient être à l'intérieur. Dans les lits, face à la cheminée ou devant les petits déjeuner, peut importe où tant que ce soit à l'intérieur, encore au chaud entre les murs du château.

    « En fait, les chatons sont beaucoup plus drôle que les chats adultes. Eux au moins, ils jouent... »

    Après avoir prononcer ces paroles, il se remit à jouer avec le chaton, faisant bouger la brindille d'un côté puis de l'autre, s'amusant de le voir réagir aussi vite, suivant les mouvements du morceau d'herbe, essayant de l'attraper en donnant des petits coups de pattes dans le vide. Ayako les observa un moment en silence, amusée elle aussi par les gestes de son animal. C'est tellement curieux à cet âge là. Lorsqu'ils grandissent, c'est toute une autre histoire ! Ils ne sont plus aussi curieux et ils se montrent plus prudent, comprenant mieux les dangers qui les entourent. Danger auxquels ils ne pensaient pas auparavant, bien trop curieux de découvrir le monde.

    « Oui, c'est vrai qu'avec le temps ça leur passe un peu. »

    Elle se tût, reportant ensuite son regard sur le jeune homme après avoir observé un moment le stade de quidditch se dressant non loin d'eux. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas monté sur un balais, il faudrait y remédié assez vite. Elle trouverait très certainement un moment de libre dans la semaine. Et il n'aurait qu'à espéré que les équipes des quatre maisons n'aient pas déjà réservé le terrain.

    « Tu as des animaux toi ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Mar 4 Jan - 22:46

    « Je te rassure, ça fait d'autre chose. Et ils ne sont pas tous comme Miss Teigne, elle c'est l'exception du monde des félins ! »

    Ça je te l'accorde. Miss Teigne porte bien son nom. Je sais, mauvais jeu de mots. Mais bon. Même caché sous la cape, on a l'impression qu'elle sait où on est, c'en est franchement flippant. Bref, arrêtons les sujets qui donnent mal à la tète. Sirius reporta son attention, à nouveau sur le chaton. C'était vraiment bizarre de voir à quel point c'est crédule quand c'est petit et tout aussi méfiant à l'age adulte. En fait, pas très différent des humains après tout. Il continua de jouer avec le chaton jusqu'à ce qu' Aya reprenne la parole:

    « Oui, ils sont terriblement indépendant. Mais bon, il y a aussi des avantages grâce à ça. Il n'y a pas besoin d'être toujours derrière eux, ils savent facilement se débrouiller tout seuls et ils supportent plus facilement les absences. »

    Plus facilement les absences hein? Les yeux de Sirius se voilèrent légèrement, repensant encore à ce qui a put se produire il y a quelques jours déjà. Ne plus y penser! Mais elle avait raison. C'est d'ailleurs peut être pour ça que son Animagus est un chien. Après tout, lui et l'animal ont pas mal de point commun. Notamment leur fidélité et leur peur. Sirius reprit cours à la réalité lorsqu'il sentit la patte velu du chaton sur son doigt. Encore? Il ne répondit pas à Ayako. Après tout à quoi bon? Il regardait toujours le chat jouer avec la brindille comme si c'était son meilleur jeu. La jeune fille repris une nouvelle fois la parole pour lui confirmer sa remarque. Ah? Elle regardait ailleurs comme si elle était elle même tout sauf ici. Sirius ne prit pas la peine de la déranger et attendit. Elle reprit la parole:

    « Tu as des animaux toi ? »

    Moi? Sirius lui répondit pensif:

    -Eh bien je dois dire que le seul animal que j'ai eu c'est mon hibou. Sinon je n'ai jamais eu le souvenir d'en avoir un à la maison. Après tout, je n'en ressent pas le besoin.

    Ce qui est totalement vrai. Après tout, il n'aime pas les chats, les crapauds le répugne et les poissons rouges ce n'est pas la peine d'en parler. Question affection, il avait déjà vu mieux. Non, son hibou lui convient parfaitement. Une caresse de temps en temps, pour le réconforter et c'est tout. Non question animaux, Sirius Black était clair. Cela ne sert à rien! Et puis il était lui même un animal de temps en temps. C'est encore mieux! Et puis avec une famille de sang pur, le choix était vite réglé. Il regarda à nouveau le chaton, ayant observer le ciel pour répondre à sa question. Dyska semblait maintenant complétement désintéressé de sa brindille. Elle ne semblait d'ailleurs pas encline à jouer à présent. En effet, elle était passé de boule de nerf à je laisse tout tomber. Peut être était elle fatiguée? Sirius laissa tomber sa brindille au sol et caressa de sa main la tète du petit chat. Il retourna la question à la jeune fille:

    -Et toi, tu as eu d'autres animaux autres que Dyska?


[vraiment, en mode post court là... *sors*]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Jeu 6 Jan - 21:40


    Ils parlèrent de Miss Teigne, la chatte du concierge. Aussi irritante que son maitre si ce n'est pas pire ! C'est vraiment angoissant d'être en sa présence, elle vous fixe avec un regard si étrange que l'on pourrait croire qu'elle est humaine. Et cette connexion qui semble existe entre elle et le concierge, ce même lien étrange qui fait que lorsqu'un élève est en tord en sa présence, le concierge accourt aussitôt, soufflant comme un troll. Terriblement angoissant, aucun autre mot ne pourrait qualifié ce sentiment. Ce chat est une véritable teigne, inutile de chercher bien loin d'où lui vient son nom. D'ailleurs pourquoi est ce que le concierge à tenu à l'appeler ainsi ? C'est plutôt péjoratif, lui qui aime tellement son chat, c'est assez étrange de ce dire ça... Un surnom donné par les élèves qui est resté ? Non... Le vieil homme ne l'appellerait pas lui aussi par ce nom. Alàlà, que d'interrogation pour un simple animal de compagnie qui n'est même pas le sien. Il faudrait qu'elle pose la question avant de quitter Poudlard. Encore deux ans, les situations se présenteront surement. Ce n'est pas comme si elle n'avait jamais l'occasion de rencontrer le concierge. Ayako n'est pas un exemple d'obéissance, vous vous en étiez sûrement rendu compte.

    Sirius lui avoua ne pas trop aimé les chats, ajoutant avec empressement qu'il ne détestait pas Dyska pour autant ce qui fit sourire notre demoiselle. Loin d'elle l'idée de vouloir absolument faire du Maraudeur un ami des chats ! Libre à lui de ne pas les apprécier, tous les goûts sont permis, aucune personne ne peut avoir exactement les même goûts qu'une autre et c'est bien ça qui est intéressant lors des discutions. Si tous le monde avait les même préférences où serait l'amusement ? La vie serait terriblement ennuyante, n'est ce pas ?! Cependant, elle prit en quelques sortes la 'défense' des félins afin qu'il ait un tableau un peu moins sombre que l'idée qu'il se fait d'eux. Après tous, lorsque l'on prend le temps de les observer, les animaux ont tous autant d'avantage que de désavantages les uns les autres. Elle confirma le fait que les chats soient très indépendant mais que d'un autre côté ils étaient donc parfaitement capable de se débrouiller seuls et qu'ils supportaient plus facilement les absences. Les chiens, c'est beaucoup plus compliqué. Laissez un chien seul dans une maison, avec à manger et à boire pendant une semaine. Le résultat ne sera pas le même qu'avec un chat. Ce dernier passera son temps à se prélasser près du feu, dans les fauteuils, les lits... Le chien lui se sentira abandonné et il saccagera tous dans la maison afin de se venger.

    Le Maraudeur resta silencieux, préférant jouer avec la brindille d'herbe et le chaton, sans visiblement se lasser. Elle les quitta des yeux, laissant son regard survolé le parc étrangement vide. D'habitude, c'est tellement plein de vie ici, c'est étrange de voir combien cet endroit peut être calme lorsque la foule est occupé ailleurs. En l'occurrence entre les murs du château. Soit dans leur dortoir, dans leur salle commune ou alors dans la grande salle. La voix du jeune homme la fit sortir de ses pensées. Il annonça que les chatons étaient plus drôle que les chat adultes parce que ces premiers jouaient. La remarque fit sourire une nouvelle fois la nippone qui confirma la remarque, ajoutant qu'avec le temps cette envie leur passaient, en effet. Après un petit moment d'absence, où elle pensait à la dernière fois qu'elle était monté sur un balais afin de se divertir en jouant au Quidditch, elle brisa une nouvelle fois le silence, questionnant son camarade afin de savoir si il avait des animaux. Quelle bavarde et curieuse cette Aya !

    « Eh bien je dois dire que le seul animal que j'ai eu c'est mon hibou. Sinon je n'ai jamais eu le souvenir d'en avoir un à la maison. Après tout, je n'en ressent pas le besoin. »

    Elle hocha la tête. Que répondre à ça ? Si il n'a pas envie d'avoir des animaux c'est son choix. Elle, elle serait incapable de faire sans mais apèrs personne ne se ressemble, c'est bien ça qui est fabuleux avec les êtres humains, il y en a pour tous les goûts ! Et puis, il à quand même un hiboux et il a avouer ne pas détester Dyska, c'est donc un bon point pour lui. D'ailleurs, en parlant du chaton ce dernier semblait s'être lassé de ce nouveau jeu et elle s'était roulé en boule, levant la tête uniquement lorsque la main du Maraudeur se posa sur sa tête afin de la lui caresser.

    « Et toi, tu as eu d'autres animaux autres que Dyska ? »

    Reportant son attention sur lui, Ayako se remit a sourire avant de prendre la parole pour répondre à la question. Très souriante la demoiselle n'est ce pas ? Vous vous y habituerais bien vite, elle à une tonne de sourires dans son sac, un pour chaque occasion !

    « J'ai ma chouette, Yuki. Sinon enfant je me souviens de toujours avoir eu des animaux chez moi. Vers l'âge de cinq ans j'ai réclamée inlassablement un niffleur. Mes parents n'ont jamais voulus... J'ai eu un boursouf à la place. »

    Un petit rire s'échappa de ses lèvres alors qu'elle se remémorait ses moments. Notamment la tête stupéfaite de son père alors qu'elle était venue lui réclamer un niffleur afin de jouer avec lui à la chasse au trésors. Il avait eu bien du mal à expliquer à l'enfant qu'un niffleur n'était pas fait pour vivre enfermé dans une maison. Cette dernière serait devenue un véritable chantier au bout de quelques heures seulement ! Certes il s'agit là d'animaux affectueux et rarement dangereux mais de la à en avoir un dans sa maison... La passion de ces bêtes pour ce qui brillent n'a pas de limite ! C'est bien connu. Elle secoua la tête, s'amusant de se rappeler à quel point elle avait insister pendant des jours entiers avant de recevoir un boursouf et oublier complètement ce petit 'caprice'. Elle reprit la parole, changeant de sujet.

    « Les Maraudeurs sont bien calme ces derniers temps. Vous préparez encore une de vos blagues ? »

    Généralement, le manque d'activité comme ça, ça cache une farce de mauvais goût. Tous le monde à appris à se méfier des quatre garçons, particulièrement lorsqu'ils ne font pas beaucoup parler d'eux. Les vert et argent semblent être sur le qui-vive depuis le début de l'année d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Jeu 13 Jan - 19:12

    « J'ai ma chouette, Yuki. Sinon enfant je me souviens de toujours avoir eu des animaux chez moi. Vers l'âge de cinq ans j'ai réclamée inlassablement un niffleur. Mes parents n'ont jamais voulus... J'ai eu un boursouf à la place. »

    Sirius sourit. Un niffleur n'aurait fait que saccager la maison. Mais ca doit être vraiment pratique! Même si c'est hors de prix. Après tout, cela peut trouver tout ce qui brille donc forcément. On peut facilement s'en mettre plein les poches.
    Sirius n'a jamais eu d'animaux. Cela n'enchantait guère ca chère mère. "Il n'aurait fait que détruire la maison!" Voilà ce qu'elle disait. Mais les animaux ne sont pas tous comme des niffleurs. La preuve avec Dyska.

    « Les Maraudeurs sont bien calme ces derniers temps. Vous préparez encore une de vos blagues ? »

    Il releva la tète vers Ayako et semblait réfléchir à la question. Elle l'avait prise au dépourvu! Non, il ne préparait pas de blague. En fait, le groupe était complétement divisé à cause de sa faute. Et voilà, c'est reparti! Sirius soupira. Il parlait toujours à James et à Peter mais avec Remus, c'est à peine s'il ose rentrer dans la même pièce que lui. Et vu que Remus restait souvent avec James, ne plus voir les frères de cœur ensemble, cela peut en effet, prêter à confusion. Sirius lui sourit gentillement, nostalgique. C'est vrai qu'ils n'avaient pas non plus cherché les Serpentards depuis la rentrée. Eux mêmes semblaient sur le qui vive. Il lui répondit simplement:

    -Non. On ne prépare rien pour le moment. mais je retiens l'idée. Après tout, une bonne blague pourrait détendre l'atmosphère!

    Sirius se cala contre l'arbre aux cotés d' Ayako, plus du tout effrayé par la boule de poil. Il regarda le parc. Plus qu'un an et demi à passer ici et le monde réel s'offre à nous. Monde réel devenu bien trop noir depuis quelques temps par un mage noir. Non mais n'importe quoi! Il a que ça à faire? Il peut dominer le monde par la magie blanche! Pas obligé de passer par souffrance et torture...
    Sirius reporta son attention sur ce qui l'entourait c'est à dire le parc, Ayako et Dyska. Bien plus heureux que tout à l'heure, il put sourire sans se forcer. Son ventre émit un grognement très peu glorieux qui signifiait qu'il avait faim. C'est vrai qu'avec les repas qu'il avait tendance à sauter ces derniers temps et les deux tartines qu'il avait mangé ne l'aidait pas à caler sa faim. C'est donc de bon cœur qu'il demanda à Ayako:

    -Tu as déjà mangé ou pas? Parce que moi, je meurs de faim!

    Il n'avait pas oublié Remus et sa culpabilité mais il n'était pas là et sa douleur s'effaçait légèrement même si elle était encore bien présente. Non, ce qui lui permettait de sourire c'était sa concentration sur autre chose que cela. Il devait reprendre gout à la vie. Malgrès ce "break", Remus en reste une personne importante et il se doit d'être prêt quand ce dernier voudra lui parler. Il attendit la réponse d'Ayako qui tenait Dyska sur ses jambes.


[HJ: désolé de cette réponse HYPER MEGA COURTE mais je n'avais franchement pas d'inspiration, d'où mon attente de réponse dans l'espoir que le dieu du rp soit avec moi, mais apparement, il m'a abandonné sur ce coup xD]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Sam 15 Jan - 13:36

    Lorsque Ayako évoqua les niffleurs, un sourire se dessina sur les lèvres du Maraudeur installé à ses côté. Un niffleur pour animal de compagnie, c'est quelque chose qui fait rêver. Mais la maison n'apprécierait très certainement pas... On dépense beaucoup à l'achat, une bonne somme de gallions mais lorsque l'on sait que les niffleurs sont les rois pour trouver tous ce qui brillent, on peut être sur que le prix sera rembourser, et ceci avec un beau bénéfice ! S'en mettre plein les poches avec un niffleur c'est quelque chose de très facile. Installez vous dans votre chaise longue, dorez vous au soleil en laissant le soin au niffleur d'effectuer des recherches et de vous ramenez ses trouvailles. Vous gagnez sans vous fatiguez ! Mais les parents de notre demoiselle ont plutôt pensé aux dégâts matériel et ils avaient finis par opter pour offrir à leur fille un boursouf comme cadeau de noël. Ayako avait très vite oublier le niffleur, se réjouissant d'avoir un boursouf tout doux et tout gentil ! Elle s'était amusée toute la journée avec, allant jusqu'à s'endormir en le serrant contre elle, utilisant le bourdonnement grave de l'animal comme berceuse qui l'emmènerait en direction des bras de Morphée pour qu'elle puisse rejoindre le pays des rêves. Chassant ses souvenirs d'enfance de son esprit, elle reposa son regard sur Sirius, le questionnant cette fois sur les activités des Maraudeurs, les trouvant particulièrement calme ces derniers jours. C'est souvent annonciateur de farces, une telle inactivité ! Face à la question, le jeune homme leva la tête vers elle, visiblement pris au dépourvu par les paroles de la nippone. Il soupira avant de sourire gentiment, cachant bien mal la nostalgie qui semblait le ronger. Cependant, même si Ayako le remarqua, elle ne releva pas ce détail, malgré sa curiosité maladive. Les Maraudeurs ont énormément de secret entre eux, ce n'est pas le premier venu qui les percera à jour. Ce n'est pas elle non plus qui réalisera cet exploit, il faut être réaliste. Elle écouta les paroles du garçon, penchant la tête sur le côté, un léger sourire flottant sur ces lèvres, comme toujours. Trop souriante parait-il...

    « Non. On ne prépare rien pour le moment. mais je retiens l'idée. Après tout, une bonne blague pourrait détendre l'atmosphère ! »

    Alors qu'elle l'écouté parler, le Gryffondor se cala confortablement contre l'arbre. Visiblement, Dyska avait fini par réussir a chasser la peur des félins qui semblait habité le garçon puisqu'il l'avait caresser, il avait jouer avec et maintenant il s'installer à ses côté, sans aucune trace de crainte sur le visage. Alors qu'il semblait redouter une attaque il y a quelques minutes, il était maintenant serein et il ne semblait ne plus prêter attention au chaton. Il semblait avoir confiance, comme si il avait compris que la petite boule de poil était inoffensive. La demoiselle l'observa quelques instant avant de l'imiter et de reporter elle aussi son attention sur ce qui les entouraient, à savoir le parc de Poudlard. Ils arriveraient très vite a la fin de leur scolarité. Ils étaient aujourd'hui en sixième année et pourtant notre jeune femme se souvenait à la perfection, au moindre détails près de la première fois où elle avait mis les pieds ici, dans ce fameux château dont sa mère lui avait tellement chanter les louanges. Il faut dire qu'elle n'a pas menti, c'est vraiment magnifique ici ! Certes elle aurait adorer étudier dans l'école de sorcellerie Japonaise, comme son père mais la vie à fait qu'elle s'est retrouver ici, en Angleterre. Certains soirs, allongée dans son lit, elle s'imaginait parfois comment sa vie aurait pu être si son père n'aurait pas été muté à Londres. Comment est-ce que ça se serait passé au Japon ? Aurait-elle été la même ? Une foule de question sans réponse s'imposait à elle avant qu'elle ne se laisse emporter par les bras de Morphée. Mais n'allez surtout pas croire qu'elle regrette pour autant d'être ici !

    « Ce serait sympa un petite blague oui... Voir les verts avec tous les sens en alerte ça commence à être angoissant ! »

    Tout en parlant, elle détourna le regard du lac qu'elle était entrain d'observer depuis cinq bonnes minutes afin de reposer ses yeux sur le Maraudeur, alors qu'il faisait de même. Il semblait être un peu plus joyeux qu'auparavant, ce qui amusa la nippone. C'est fou ce que quelques petits rien peuvent vous faire changer d'humeur, encore plus vite qu'un claquement de doigt. Alors qu'ils se souriaient mutuellement, le ventre de Sirius décida que le moment était venu de se faire entendre. C'est donc ce qu'il fit, rappelant sa présence avec un grognement qui fit éclater de rire la jeune femme. Merlin, c'est toujours ainsi ou c'est parce qu'il n'a pas manger depuis un long moment ?!

    « Tu as déjà mangé ou pas ? Parce que moi, je meurs de faim ! »

    Il meurt de fin ? Vraiment, elle n'aurait pas pu s'en rendre compte seule, avec le bruit de son ventre ! Amusée, elle hocha la tête, caressant du bout des doigts Dyska, allongée sur ses genoux. Oui, elle avait déjà manger. C'était même à ce moment là, alors qu'elle avalait sa dernière bouchée de toast à la marmelade que le professeur McGonagall l'avait rejoint, la priant de passer par son bureau. Là elle lui avait remis le chaton. Mais, après tout, manger encore un peu ne lui fera pas de mal ! Avec un nouveau sourire elle répondit à son camarade

    « Je t'accompagnes avec plaisir ! »

    L'adolescente posa le chaton dans l'herbe afin de pouvoir se relever. Une fois debout, elle s'étira, levant ses bras dans les airs puis elle se baissa afin de reprendre la petite boule de poil dans ses bras. Elle reposa ensuite son regard sur Sirius, l'attendant pour se diriger vers le château.

    « A moins que tu as prévu d'aller manger avec quelqu'un d'autre ? »

    On ne sait jamais ! Oui il lui a proposer mais c'était peut être pas politesse. Après tous, ils ne se connaissent pas plus que ça, ce serait tout à fait normal que le jeune homme ait prévu d'aller rejoindre ses amis à table !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Mar 25 Jan - 19:13

    Une blague. Cela faisait réellement longtemps. Mais il n'avait vraiment pas la tête à ça en ce moment. Trop de choses le préoccupait. Dire que c'était les cours serait mentir. Après tout, il ne travaillait jamais et quand un devoir l'ennuyait il arrivait à trouver des excuses facilement pour s'en tirer. Mais dire que cette histoire avec Moony l'indifférenciait serais mentir aussi. Non. Il en est trop touché. Trop. Et cela comblait toutes les parcelles de son esprits. Se sont les paroles de la jeune fille qui le tira de ses pensées une nouvelle fois:

    « Ce serait sympa un petite blague oui... Voir les verts avec tous les sens en alerte ça commence à être angoissant ! »

    Ah ah! Voilà de quoi me redonner le sourire. Les verts et argents... Cette bande de serpent qui ne demande qu'une chose, être écrasé. Ainsi donc, ils étaient tout le temps en alerte? Il est vrai qu'il trouvait les Serpentards bien calment et distants ces derniers temps. Serais ce la cause de ce soudain silence? Intéressant. Attendons plutôt. Je me délecte déjà de les faire languir un peu plus. Frapper là où ca fait mal. Il en avait besoin pour vider sa frustration. Peut être que pour certain cela s'apparente à de la méchanceté mais pour lui, ce n'est que justice.

    Son ventre avait grogné et sa phrase était quelque peu échappé. Il est vrai que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas manger. Il entendit Ayako rire de bon cœur et lui répondre:

    « Je t'accompagnes avec plaisir ! »

    Parfait! Il devait se ressaisir. Se laissait mourir de faim n'était surement pas la meilleure solution. Il devait rester le Sirius que tout le monde connaissait ne serait ce que par amitié pour Corn' et Worm' et même Moony s'il voulait encore de lui. Et aussi pour sauver les apparences. Et montrer aux autres élèves que rien n'aurait put défaire le groupe soudé et fermé des Maraudeurs. Rien. C'est donc avec une nouvelle détermination qu'il se leva d'un bond. Son estomac parlait pour lui à ce moment précis. Ayako s'était également levé. Elle lui demanda, soucieuse:

    « A moins que tu as prévu d'aller manger avec quelqu'un d'autre ? »

    Ah! J'ai eu peur! J'ai cru qu'elle avait deviné quelque chose! Bref, je lui fit un grand sourire et lui répondit en attrapant son bras, sur un ton charmeur mais comique pour lui prouver que je n'étais pas sérieux dans mes propos:

    « Je suis aux regret de vous informer, chère demoiselle, qu'il n'y a que vous!»

    J'éclatais d'un rire franc et sincère. Je me sentais vraiment mieux en présence de quelqu'un! Bon, peut être pas les Serpentards. Mais eux c'est une exception... Surtout Bellatrix.. ma chère cousine. Mais bon, avec des gryffondor, je me sens vraiment chez moi. Je m'avançais vers le château, bien plus léger que lorsque j'en étais sorti. J'attendis qu' Ayako me suivent avant de continuer. Elle tenait toujours Dyska entre ses bras qui semblait apaisée. A ce qu'il aurait aimé être à sa place pour ne plus se soucier de rien!

[c'est vraiment frustrant... J'ai pas d'inspiration et quand j'en est un minimum, je pond de la merde en court post... --" Bref, je te laisse le choix de finir ce rp et de commencer un autre dans la grande salle a moins que tu préfère le finir ici... ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Lun 21 Fév - 20:46

    Alors qu'elle le questionnait sur le calme anormal des Maraudeurs, demandant si ils étaient encore entrain de préparer une petite blague visant principalement les Vert et Argent, le jeune homme installer à ses côté sembla être pris au dépourvu, incapable de savoir quoi répondre à cette question. Après un court moment de silence il prit cependant la parole afin d'affirmer que non, ils ne préparaient rien mais qu'en effet, une petite blague serait la bienvenue afin de détendre l'atmosphère pesante qui semblait s'être installée dans le château et ce depuis la rentrée. Les Maraudeurs se sont montrés particulièrement calme et même les professeurs sont sur leurs gardes, craignant une attaque surprise à n'importe quel moment. Ce qui est parfaitement compréhensible lorsque l'on connait le quatuor rouge et or ! Alors que Sirius semblait être reparti dans ses pensées, Ayako prit la parole afin d'affirmer que oui, une blague serait une bonne idée. Elle avoua également que le fait de voir les Serpentard avec tous les sens en alerte était assez angoissant et cette remarque sembla amusé le jeune homme car un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'une foule de plan tout aussi fou les uns que les autres semblaient prendre possession de son cerveau afin d'imaginer n'importe quoi afin de toucher ces derniers.

    La nippone posa son regard sur le lac tout en laissant ses pensées s'évader à leurs tour, s'interrogeant sur cette petite guerre qui unissait les Gryffondor et les élèves de Salazar. Bien qu'étant une élève de Godric et que les petites blagues des Maraudeurs l'amusaient tant qu'elles ne sont pas très importante et qu'elles restent dans une limite diront nous acceptable - si l'on peut utiliser ce mots pour définir les farces des Maraudeurs - cette guerre inter-maison ne lui plait pas trop et elle s'efforce de ne pas prendre partie. Chose qui se révèle être assez compliqué par moment. Alors qu'elle reportait son attention sur Sirius, le sourire aux lèvres, le ventre du jeune homme se fit entendre avec un grognement qui fit éclater de rire la demoiselle. Son camarade lui proposa alors de se rendre à la Grande Salle ce que la nippone fut incapable de refuser, l'appel de la nourriture étant le plus fort. Oui, elle à déjeuner et alors ? Reprendre un toast ça ne lui fera pas de mal ! Elle accepta donc dans un hochement de tête tout en caressant le chaton allongé sur ses genoux puis elle prit la parole, affirmant que ce serait avec plaisir. Elle se remit sur pied, posant Dyska par terre le temps de s'étirer puis, reprenant la boule de poil grise dans ses bras, elle reposa son regard sur Sirius, reprenant une nouvelle fois la parole, soucieuse, afin de s'assurer que sa présence était la bienvenue. On ne sait jamais ! Peut-être avait-il prévu de déjeuner avec quelqu'un d'autre ? Le jeune homme chassa bien vite les idées de la Japonaise, son visage s'éclairant en un grand sourire alors qu'il lui attrapait le bras, prenant la parole en utilisant un ton mi-charmeur mi-comique.

    « Je suis aux regrets de vous informer, chère demoiselle, qu'il n'y a que vous ! »

    Il éclata ensuite de rire, visiblement de meilleur humeur qu'il ne l'avait été précédemment alors qu'il avait rejoint la demoiselle au pied de l'arbre il y a quelques instant uniquement. Ce qui est bien évidement une bonne chose ! Il relâcha le bras de la rouge et or et fit quelque pas en direction du château, attendant patiemment que sa camarade ne le rejoigne, ce qu'elle fit en quelques enjambées, Dyska toujours dans les bras. Dyska qui semblait observer les environs avec curiosité, le regard semblant demander « Où est-ce qu'on m'emmène ? ». Une fois qu'elle fut arriver à la même hauteur que le jeune homme, Ayako prit la parole, utilisant un ton faussement peinée afin de rentrer dans le petit manège lancée par le Maraudeur

    « Je dois vous avouer que j'ai quelque peu de mal à vous croire. Un jeune homme tel que vous doit très certainement avoir une foule d'admiratrice attendant au bas de son lit chaque matin, ne~ ? »

    C'est bien connu, Sirius Black est apprécier auprès de la gente féminine de Poudlard. C'est loin d'être un secret et tous le monde est au courant. Combien de fille sont elles à ses pieds, peu importe sa réputation de coureur de jupon ? Un bon nombre en tout cas ! Personne ne peut être insensible, qu'on aime ou non, avoir un avis sur Sirius Black est inévitable. Et il en est évidement de même pour le reste des Maraudeurs. C'est inévitable ! Impossible de passer outre avec une réputation comme la leur. Enfin, le sujet n'est pas là, n'est ce pas ? Alors qu'ils avançaient en direction du château, la jeune femme prit à nouveau la parole, n'aimant pas tellement le silence. Bavarde ? Oui, beaucoup même !

    « Tu penses qu'ils ont remis du porridge ? Il n'y en avais pas tout à l'heure ! »

    Rapidement, ils se retrouvèrent devant les portes d'entrées qu'ils franchirent afin de se diriger tout droit vers la Grande Salle, beaucoup plus remplis que précédemment. Il faut dire qu'Ayako s'était lever de bonne heure et que maintenant que le temps était plus avancer, il est donc normal qu'il y ai plus de monde debout occupé à déjeuner. Cependant, même si la salle est assez remplis, le brouhaha du matin n'égalera jamais celui qu'il peut y avoir lors des repas du midi ou du soir. C'est compréhensible; le matin, on est encore fatigué et il n'y a pas grand chose à raconter ne ? Après avoir franchit les portes de la Grande Salle la nippone laissa la soin à Sirius de choisir une place où s'assoir, se contentant de le suivre, Dyska toujours dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Mar 22 Mar - 18:49

    Se levant et prenant ensuite Dyska dans ses bras, Ayako arriva à ma hauteur. J'étais vraiment de meilleur humeur. Le fait de ne plus parler à Remus me rendait toujours aussi triste mais le fait est qu'il est hors de question que les autres le sache. La jeune fille de Gryffondor entra dans mon jeu directement:

    « Je dois vous avouer que j'ai quelque peu de mal à vous croire. Un jeune homme tel que vous doit très certainement avoir une foule d'admiratrice attendant au bas de son lit chaque matin, ne~ ? »

    J'éclatais de rire. Ceci n'étais qu'une simple rumeur. Certes, j'avais plein d'admiratrices mais de là à avoir tout une foule, n'exagérons rien. Mais toujours de bonne humeur, je soupirais théatralement et ajouta:

    -Si vous saviez à quel point cela est lassant de voir toutes ces filles chaque matin!

    Ce qui était totalement vrai. Comme si je me souciait de fille qui se croyait belle en mettant tout ces produits bizarre sur le visage? Et puis c'était toujours les même gloussements, les mêmes regards. Non, elle ne me voyais pas tel que je suis réellement mais elles voient en moi un moyen d'être populaire et il est hors de question que je me laisse manipuler! Et puis quoi encore? Et puis, certaines rumeur circulent comme quoi des filles que je n'ai jamais vu de ma vie serais sorti avec moi. Je ne dément pas. Après tout, cela me fait une réputation. Et puis Corn' et 'Mus sont assez intelligent pour savoir qu'ile st hors de question que je sorte avec.. ça. A moins que... Fronçant les sourcils en plein réflexion, j'entendis à peine Ayako ajouter:

    « Tu penses qu'ils ont remis du porridge ? Il n'y en avais pas tout à l'heure ! »

    Quoi? DU Porridge? Ils ont intérêt ouais! Sinon je fais un scandale made in Sirius! Foi de Black! Et puis quoi encore? Je veux mon Porridge pour déjeuner! Non mais! Cette fois ci, prenant un air qui se voulait effrayant mais toujours un sourire aux lèvres, signifiant que je plaisantais, je répondis:

    -Ils ont interet! Hors de question que je prenne un petit déjeuner sans porridge!

    En avançant vers le château, les mains dans les poches, mes pensées retournèrent vers Remus. Ca devient une obsession... Mais tout de même.. Si il pensait qu'en vrai je sortais avec toute ses filles? Et si James le pense aussi? Qu'est ce qu'il pense de moi réellement? Une vérité effrayante qu'est celle ci. Il faudra que je parle à James après. Peut être que 'Mus lui a dit quelque chose...
    Une fois arrivé à la Grande Salle, Sirius se dirigea aussitôt vers la table des Gryffondor. Enfin chez moi! Ayako s'assit en face de moi. Je cherchai des yeux du porridge ainsi que du jus de fruit. Trouvant les deux, je me précipitais de remplir mon estomac. Je passais le porridge à Ayako pour qu'elle se serve également. Je pouvait sentir le poids du regard des filles autour mais je ne m'en souciait pas. Je souris à Ayako, droit et fier comme un Black le devrait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   Lun 11 Juil - 23:05

    Après avoir discuter ensemble durant un petit moment dans le parc de l'école, jouant entre deux phrases avec Dyska, le ventre du maraudeur sembla se réveillé et il proposa à la nippone de l'accompagner pour le petit déjeuner. Ce qu'elle accepta, malgré le fait d'avoir déjà passer dans la Grande Salle un peu plus tôt dans la matinée. Il n'y a pas d'heure pour manger et puis, ne dit-on pas que le petit déjeuner est le plus important des repas ? Le faire deux fois, c'est donc une bonne chose, non ? Enfin, quoi qu'il en soit, la lionne se leva, attrapant au passage le chaton afin qu'il ne se sauve pas dans le parc et elle rejoignit son camarade qui semblait être un peu plus joyeux que précédemment. Il répondit aux interrogations de la demoiselle sur une éventuelle compagnie outre que la sienne en utilisant des propos digne des plus grands don juan. Amusée par l'altitude du jeune homme Ayako se laissa entraîner dans ce petit jeu et sa réponse déclencha le rire de Sirius qui s'empressa de lui répondre après avoir soupirer de façon théâtrale.

    « Si vous saviez à quel point cela est lassant de voir toutes ces filles chaque matin ! »

    Tout en prenant un air compatissant, la japonaise posa brièvement une main sur l'épaule de son camarade avant de la retirer, tenant fermement Dyska dans ses bras puis elle prit la parole à nouveau, utilisant un ton grave, le visage sérieux alors qu'au fond d'elle elle ne souhaitait qu'une seule chose; rire.

    « Mon pauvre ami, cela ne doit pas être facile. Prennent-elles le temps de s'arranger quelque peu avant de rejoindre votre chevet ? »

    Par « s'arranger » il faut comprendre « Mettre la triple épaisseur de maquillage nécessaire pour les rendre 'jolie' ». Des propos ironique, bien entendu. Bien qu'étant elle même une fille qui utilise de temps a autre un peu de produit de beauté, elle ne prendra pas la défense de ces filles qui utilisent une bonne cinquantaine de produits différent chaque matin afin de se métamorphoser complètement en une autre. Le maquillage, c'est bien oui, mais uniquement à petite dose. Si l'on veut changer d'apparence autant utiliser du polynectar ou une formule magique, c'est plus 'facile' ! Il n'empêche que d'être entouré à longueur de temps par une horde de 'groupie' cela ne doit pas être très agréable. Toujours être suivi, du matin au soir... Très peu pour la demoiselle ! Heureusement que ce n'est pas elle dans la peau du 'célèbre' Sirius Black ! Alors qu'ils se dirigeaient vers le château, Ayako reprit la parole, questionnant le maraudeurs afin de savoir si oui ou non les elfes de maison auraient pensé à mettre du porridge. Un air effrayant se dessina sur les traits du lion alors qu'il ouvrait la bouche, un sourire prouvant tout de même qu'il n'était pas sérieux.

    « Ils ont intérêt ! Hors de question que je prenne un petit déjeuner sans porridge ! »

    Ils franchirent les grandes portes et traversèrent le hall afin de rejoindre la Grande Salle où les autres étudiants été attablés, plus nombreux que la première fois où Ayako été entrée. La matinée avançant doucement, les 'marmottes' de Poudlard ouvrent lentement les yeux, leurs ventres criant famine. Alors qu'elle suivait son camarade jusqu'à la table des Gryffondor, la nippone observa les trois autres tables, s'amusant de voir certains visages pas tout à fait réveillés, certains dormant encore, menaçant de plonger dans leurs bols. Sirius s'installa à table et la sixième prit place juste en face de lui, l'observant avec amusement se jeter sur la nourriture, caressant Dyska d'une main distraite. Alors qu'il se servait en porridge, elle attrappa le pichet de jus de citrouille et s'en servi un verre avant de prendre le plat qu'il lui tendait, un sourire heureux se dessinant sur ses lèvres.

    « Merci. Rien ne vaut le porridge pour le petit déjeuner ! »

    Après s'être généreusement servie, elle reposa le plat sur la table et lança un regard autour d'elle avant de reposer ses yeux sur le maraudeurs. Attrapant son couvert avec sa main libre, l'autre tenant Dyska, elle reprit la parole tout en prenant des airs de conspiratrice

    « J'ai l'impression que je suis entrain de me faire des ennemies ! »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seule, avec une boule de poil. Seule ? Pas si sûr ! [Sirius.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
» seule avec sa petite enfin c'est ce qu'elle pense(elijah)
» juno (+) je me retrouve, en fermant ma paupière, seule avec toi.
» Imalaa// Petite boule de poil au coeur de guimauve [Finit]
» Dans ma tête [Seule avec mes souvenirs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oubliettes-