AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un vendredi, à quinze heures, avec Sirius Black.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Un vendredi, à quinze heures, avec Sirius Black.   Mar 4 Jan - 23:23

Si Lena détestait quelque chose plus que tout au monde à Poudlard, c'était bien la Métamorphose. Entre le visage sévère de McGonagall, les sourires goguenards des élèves quand elle ratait les sorts les plus simples et l'épuisement qu'elle en ressentait jour après jour... Cela la fatiguait. Elle en ressortait crevée, agacée et frustrée. Elle était nulle. Son ego en prenait un coup à chaque fois, et trop objective pour se mentir, elle ne pouvait même pas se trouver d'excuses.

Certes, son niveau de magie était ( légèrement ) plus faible que la moyenne. Pourtant, elle s'en sortait bien dans d'autres matières qui requérait autant de concentration. Non, ce n'était pas pour ça qu'elle ne récoltait que des notes ( trop ) basses. Et c'en était encore plus rageant Juste par paresse, par dégoût, elle compromettait peut-être son avenir.

Lena sourit et secoua ses longs cheveux noirs avant de les attacher avec sa pince favorite. Elle n'avait pas envie de penser à cela. Elle savait ce qui n'allait pas chez elle, ses problèmes de magie et tout le reste. Pas besoin de se le rappeler sans cesse, même si elle ne pouvait pas se l'en empêcher.

Elle s'avança, oubliant derrière elle la salle de Méta' et ses questions existentielles. Elle venait juste de sortir de classe et sa journée était maintenant finie. A quinze heures, si ce n'était pas merveilleux ! Et en plus, un vendredi. Ce qui était encore plus plaisant, c'était que son corps la tiraillait de partout et qu'elle avait mal à la tête. Grâce à ses multiples douleurs, elle savourait encore plus la perspective d'avoir vraiment terminé. La Serdaigle en profitait pleinement et c'était le seul avantage qu'elle trouvait à ce cours pourri.

Lena se dirigea vers les escaliers, heureuse de rejoindre sa salle commune. Elle contemplait les tableaux, adressant des saluts polis à ceux qu'elle connaissait. Ses pas résonnaient sinistrement dans le silence du couloir. Une étrange sensation l'envahit. Quelque chose clochait... Ses pas résonnaient. Ses pas résonnaient. Ses pas... Seuls ? Comment... ? Il n'y avait que ses pas qui résonnaient alors qu'une quarantaine d'élèves sortait du cours eux aussi ? Soudain, elle sut où était le problème.

Pourquoi il n'y avait-il pas de bruit ?

Pas de cris, de rires, de chuchotements, de paroles lancées en l'air. Que ses pas, claquements sonores sur la pierre froide

Oh oh. Ce n'était pas normal. Elle tenta de se souvenir. Y avait-il quelque chose de prévu à cette heure-là ? Une fête, un évènement particulier ? Non, elle aurait été prévenue. Au moins pour la forme.

Sa mémoire lui revint aussitôt qu'elle poussa un peu. Bien sûr ! Qu'elle était bête ! Il fallait vraiment qu'elle arrête d'aller en Méta', elle était trop exténuée pour réfléchir.

Sirius Black avait besoin de ce couloir. Aujourd'hui, à quinze heures, le couloir devait être OBLIGATOIREMENT vide.

" C'est carrément con. Réserver un endroit à Poudlard pour faire une blague stupide.. Super, en plus, il va arriver et vu que je n'ai pas encore dégagé, je vais tout me prendre dans la gueule ", pensa-t-elle, lasse. Oui, quand elle était aussi harassée, elle en devenait vulgaire. Et coléreuse.

Lena retira sa pince, la tripota une poignée de secondes et rattacha ses cheveux. Une dizaine de mèches lâches retombaient sur ses épaules, ses grands yeux verts cachaient mal son mépris, sa peau se marbrait de rouge et ses mains fuselées s'entrecroisaient furieusement. Elle n'arriverait pas à se contenir. Elle n'avait jamais parlé aux Maraudeurs. Pour tout dire, la chinoise se fichait de leurs vies. Ils avaient l'air sympa, possédaient tous un charme propre dont certains d'entre eux abusaient sur des pauvres filles débiles. Leurs farces la faisaient parfois rire, et parfois, elle trouvait que ce n'était vraiment pas drôle.

Un juste milieu.

Ils ne devaient pas être beaucoup à Poudlard, à être aussi neutres. Soit adulés, soit détestés.

Elle soupira. Si Black dépassait les limites, elle exploserait. Elle avait envie de se défouler. Dommage pour elle. Il pouvait être populaire, ça ne l'intéressait pas. Elle n'avait pas d'amis pour lui faire pression, pas de réputation qu'il pourrait détruire en un claquement de doigts. Par contre, elle possédait un ( assez ) fort caractère, un regard glacial et une langue de vipère. Elle continua à avancer. Si Black faisait un " truc ", elle riposterait. Sinon, aucune raison pour....

Elle s'arrêta.

Pourquoi s'enfuir ? Son côté Serdaigle ressortait et l'obligea à rester immobile. Elle n'avait jamais " observé " Black. Comment réagira-t-il, sera-t-il violent, sarcastique, calme, ses gestes, ses expressions, son visage, comment seront-ils ? Elle voulait savoir. Non, elle ne pouvait décemment pas partir.
On la louait pour sa perspicacité, son sens aiguisé de l'observation et ses répliques bien senties. Cette fois, c'est le côté Serpentard qui prit le dessus. Se mesure à lui... Un défi intéressant. Et après ce cours de Métamorphose, cela pourrait lui faire du bien. Elle était un cancre dans cette matière. Il fallait qu'elle prenne le dessus sur autre chose. Son ego la suppliait presque.

Qu'il vienne. Elle l'attendait.

Son coeur battait à tout rompre. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti cette excitation. Une joute verbale... On avait un peu peur d'elle, à cause de la renommée de la famille Chang, de son caractère si froid. On ne lui parlait pas souvent. Elle cherchait la confrontation pour cela aussi. Avoir un contact humain. Son plan ( " je parle à une personne par jour au moins " ) n'avait pas été utilisé cette semaine. On lui mentait trop pour que cela soit intéressant. Mais là...

Un grondement retentit.

Il arrivait.

[ HS : je te laisse imaginer la blague xD En espérant que ce post te convient... Désolée pour les fautes, je suis crevée !)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un vendredi, à quinze heures, avec Sirius Black.   Mer 26 Jan - 19:30

[je te répond ENFIN après cette interminable attente. Je suis bien navré de ce long silence. Entre les cours et le dieu du rp qui m'abandonne, j'ai du mal à rp. Mais là ma flemingite aigu est partit alors j'en profite avant qu'elle revienne. Apparemment c'est chronique! xD]

    On y était! Enfin! Ce jour de libération! Le vendredi! A quinze heures pile, un couloir lui était réservé. Spécialement pour lui et ses bêtises! Bien sur, quand James y met du sien, cela est vraiment mieux mais pour le moment il est tout seul. En plus il avait besoin de se détendre un peu. Les semaines passés ont été horrible. Une semaine dans la foret, une autre à errer comme un fantôme et une troisième où il faisait comme d'habitude mais pour quoi? Quel résultat? Rien. Pas un regard, un mot. Rien. De la part de qui? Remus John Lupin. Préfet de Gryffondor et accessoirement Loup Garou cela ne l'empêche pas d'avoir un cœur en or. Comme ses yeux. D'une belle couleur dorée. Mais qui pour le moment ne s'illumine plus pour moi.

    Passons. Je ne devait pas me morfondre à nouveau. Je me l'étais promis. J'avais commencé à remonter la pente en parlant à Ayako. Une gentille jeune fille, avec son chat Dyska.
    Enfin bref, me voilà donc en cours de métamorphose avec les Serdaigles. Plein d'idées pour quinze heures me venait à l'esprit. Teinture en couleur fluo pour quiconque passait dans le couloir, transformer le château en gâteau. Une idée qui lui trottait dans la tête depuis que Remus s'était plein de ne pas avoir de chocolat. Une patinoire aussi. En plein milieu du couloir. Il était d'ordinaire très empruntés donc tout le monde la verrais... C'était une bonne idée! La teinture sera pour la semaine prochaine ou pour les Serpentards. Quand ils sortiront de leur salle commune... Voir sa cousine avec des cheveux jaune fluo serait bien comique! Elle qui d'habitude tiens à ses cheveux et son apparence... Sinon, il y a aussi, transformer les élèves en lapin , poules et œuf pour Pâques. Une fête moldue dont Moony m'a parlé. Se sont les principales et les meilleures mais l'idée de la patinoire est à tenter...

    Il regardait l'horloge au dessus du tableau de Mac Go. 14H47. Plus que 13 minutes! Bientôt il pourra! De toute façon, James devrait suivre Lily vu comment il la fixe et Peter devrait suivre Jamesie. Quand à Moony, il fait tout pour m'éviter. Donc ce n'est pas aujourd'hui qu'il viendra. Cela m'attriste énormément mais je n'ai pas le choix. Après tout, ce n'est pas moi qui ai décidé de faire un « break ».
    Soupirant, j'attendis la sonnerie. Enfin! Libération! Je pris mes affaires à la vitesse grand V sous le regard curieux des élèves. Ils le savaient tous maintenant. A quinze heure, le couloir doit être vide. Alors, quand un maraudeur, un vendredi à quinze heures se précipite hors de la salle, ca fait jaser.

    Bon, une fois sortit, je me précipitait dans le couloir. Personne. Je posais mon sac et ma veste, remonta les manches de ma chemise blanche impeccable, passa une main dans mes cheveux pour placer des mèches de cheveux qui me gênait en arrière, et lança le premier sort:

    « Aguamenti Maxima! »

    Après une rotation souple du poignée, de l'eau jaillit de ma baguette. J'attendis que l'eau forme une fine couche sur le carrelage au sol puis je coupais l'eau d'un geste brusque du poignet et murmurer la formule qui permettait de la faire geler. De l'eau à présent à l'état solide brillait dans tous le couloir. Grâce à un autre sort de sortilège, je gravais en lettre manuscrites un grand « M » dans la glace avant de refaire les même geste pour une autre couche de glace. Une couche de glace d'une épaisseur de 5 cm pas plus était à présent dans le couloir. Quand la glace fondera petit à petit, le M apparaitra dans la glace. C'est là qu'il remarqua une personne. Personne qui n'aurait jamais du être là. Vexé d'avoir pu être espionné et vu sans qu'il le sache, il lança une regard noir à la jeune fille. Elle était à l'autre bout du couloir. Transformant ses affaires en patin à glace il traversa la patinoire provisoire et se retrouva en face. Il redonna l'apparence normal à ses affaires et mis son sac sur les épaules et sa cape sur son sac. Il mis ses mains dans ses poches et dévisagea la jeune fille. Plutot mince, voir maigre, elle avait des cheveux noirs et lisse. Ses yeux était d'un vert assez foncé. Elle était jolie, il doit l'admettre mais certainement pas son genre! Non, il préférait nettement les yeux dorés et les cheveux châtains aux légers reflets cuivrés par le soleil...
    Il lui demanda, conscient de ne pas être agréable. Après tout, qui aimait se faire espionner ainsi?

    -Qu'est ce que tu fais ici?

    Serdaigle. L'intérieur de sa cape le prouvait par sa couleur bleu. Il attendit la réponse de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un vendredi, à quinze heures, avec Sirius Black.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sirius Black : le parrain
» (M) Ben Barnes - Sirius Black
» Sirius Black
» Des retrouvailles etrangements swag, Avec Sirius Black
» Sirius Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oubliettes-